le mercredi 06 janvier 2016

L'iPhone 6s se vendrait bien moins que prévu

Les iPhone 6s et 6s Plus ne se vendraient pas aussi bien qu'anticipé, ce qui aurait conduit Apple à revoir sa production à la baisse, afin d'éviter de se retrouver avec des invendus.

Si les informations du journal Nikkei se vérifient, c'est un coup dur pour Apple. Selon le quotidien japonais, l'américain affronte une demande bien inférieure que prévu pour ses iPhone 6s, lancés à l'automne 2015, et serait contraint de réduire sa production de l'ordre de 30 %. Un scénario qu'a déjà connu Samsung avec ses Galaxy S5 et S6, et qui lui avait coûté cher car il était resté avec des palettes de smartphones dans les bras.

La demande se serait tassée aux États-Unis, en Europe, au Japon et en Chine, son nouveau premier marché depuis le début 2015, qui lui avait permis de doper ses résultats un temps. Mais le soufflé est retombé. Il faut dire que les concurrents locaux sont redoutables, à l'image de Huawei qui a multiplié les terminaux haut de gamme, à des prix bien plus compétitifs - même si Apple bénéficie d'une aura supérieure auprès de certains.

Un effet domino en Asie


Le résultat serait un effet domino dans toute la chaîne de production. Apple aurait ainsi averti ses différents fournisseurs, rapporte le journal japonais : Sony pour les capteurs optiques, Sharp, LG et Japan Display pour les écrans LCD, mais aussi TDK, Kyocera ou Alps Electric. Deux phénomènes pouvant expliquer ce manque de succès commercial seraient le peu d'amélioration perçue avec l'ancien modèle, et la cherté du dollar.


iPhone 6s


« Les entreprises doivent s'attendre à un recul annuel des ventes d'iPhone en 2016 », a déclaré l'analyste chez Mizuho Securities, Yasuo Nakane. En décembre dernier, le fournisseur de puces électroniques pour l'iPhone Dialog Conductor, dont les revenus dépendent à 75 % d'Apple, a révisé à la baisse ses prévisions de résultats au premier trimestre 2016, d'une fourchette de 430-460 millions de dollars, à 390-400 millions.

Des analystes pessimistes


Des analystes de Morgan Stanley, Stifel et Credit Suisse tablent eux aussi, rapporte Business Insider, sur un repli des ventes d'iPhone, au moins au début 2016. Le Wall Street Journal indique de son côté que Foxconn, l'entreprise chinoise qui assemble l'iPhone, a reçu 12 millions de dollars de subventions d'État pour l'aider à surmonter ce freinage de la production... Des employés auraient même été invités à retourner chez eux.

Rendez-vous le mardi 26 janvier pour connaître les résultats d'Apple pour le premier trimestre fiscal 2016.


À lire également :

Modifié le 06/01/2016 à 16h39
Commentaires