le mardi 17 février 2015

A/B Testing : comment les sites testent en permanence vos réactions

Si vous allez faire un achat en ligne sur un site marchand, la page que vous avez à l'écran n'est peut-être pas exactement celle que voit votre voisin. Outre la personnalisation selon votre profil, les sites font des tests en permanence pour vous pousser à acheter.

Actuellement, il y aurait 200 tests réalisés en parallèle sur le site Amazon.com. Le géant du e-commerce optimise continuellement son parcours client, essaye des promotions, et surtout, mesure directement si cela fonctionne ou non sur les internautes. La méthode est simple : une partie de l'audience continue d'accéder au site standard, une autre est orientée vers une variante. Dès qu'un nombre donné de visiteurs est atteint, on fait les comptes : combien ont cliqué, combien ont acheté. Si la variante est plus performante, on modifie le site, sinon on passe au test suivant. Cette méthode, c'est l'A/B testing et aujourd'hui, tous les grands sites le pratiquent.

Si le chiffre de 200 tests en parallèle paraît extravagant, Rémi Aubert, cofondateur de ABTasty reconnait : « Certains de nos clients mènent 5 à 6 tests en parallèle ». Le service compte 250 grands sites français et étrangers parmi ses clients « Premium » et quelques milliers, plus petits, le service étant accessible pour quelques dizaines d'euros par mois. Jean-René Boidron, président de Kameleoon, concurrent direct ajoute : « L'A/B s'est démocratisé et tous les grands sites de médias et de e-commerce y font appel aujourd'hui. Il n'y a pas de limite basse en audience, mais il faut une audience d'au moins 35 000 visiteurs uniques pas mois pour commencer à avoir des chiffres significatifs. »

Refonte de site, optimisation du parcours client, de la fiche produit, tout, ou presque peut faire l'objet de tests, attention toutefois aux fausses interprétations : « Ce n'est pas parce qu'on va remplacer un bouton vert par un bouton rouge que l'on va faire +20% de taux de conversion ! », prévient Jérémie Eskenazi, PDG de Miratech « L'A/B testing a ses limites et souvent les gains sont minimes. Par contre, utilisé sur le long terme, il permet de mieux connaitre ses clients. »

A/B testing
Modifié le 25/02/2015 à 14h49
Commentaires