le vendredi 12 février 2016

Malgré Call of Duty : Black Ops III, Activision boit la tasse

L'éditeur de jeux vidéo publie des résultats trimestriels en très nette baisse. Certains titres, comme la série Call of Duty se vendent bien, mais Activision-Blizzard ne parvient pas à multiplier ce succès.

Activision-Blizzard compte ses bonnes cartes. L'éditeur de jeux vidéo dispose d'une licence forte mais ses autres titres n'ont pas suffisamment rencontré leur public. Après avoir abordé un virage en direction du mobile, le groupe doit composer avec plusieurs éléments contradictoires.

Call of Duty: Black Ops III représente la vitrine de l'éditeur (.pdf). Dès les premiers jours, Activision-Blizzard annonçait avoir généré plus de 550 millions de dollars de vente sur les trois premiers jours de la sortie du titre. Si la tendance semble s'être confirmée, elle ne cache pas les autres réussites plus relatives du groupe.

Dans le lot des résultats décevants pour Activision, figurent des titres tels que Skylanders : SuperChargers ou Guitar Hero Live. Côté chiffres, le quatrième trimestre n'est pas favorable. Son chiffre d'affaires subit une lourde chute, de l'ordre de 14%, à 1,35 milliard de dollars. Quant à son bénéfice net, il sombre, passant de 361 millions de dollars à 159 millions. Activision voit cet élément diminuer de plus de moitié par rapport à l'année fiscale 2014.

Activision Blizzard

Si le trimestre est donc mauvais, le bilan annuel est toutefois meilleur. Le chiffre d'affaires atteint 4,6 milliards de dollars contre 4,4 au dernier pointage. Quant au bénéfice net annuel, il s'élève à 892 millions de dollars contre 835 millions en 2014.

Un virage sur mobile tardif ?


Activision tente désormais de diversifier ses sources de revenus via le rachat d'un éditeur de jeux vidéo spécialisé dans les mobiles, King Digital. Celui à qui l'on doit Candy Crush devrait prochainement entrer dans le giron du géant du divertissement. Un virage nécessaire dans la mesure où les relais de croissance sont à trouver du côté des jeux vidéo sur mobiles et smartphones.

Cependant, King Digital n'est pas non plus au mieux de sa forme. L'éditeur publie également des résultats en baisse. Son bénéfice trimestriel passe de 140,6 millions de dollars à 90,7 millions sur la période. Quant au chiffre d'affaires, il perd 16% par rapport à l'an dernier.

A lire également
Modifié le 12/02/2016 à 15h18
Commentaires