Espace membre :
flechePublicité

Avion et gadgets : vers une autorisation au décollage ?

Partager cette actu
L'utilisation de certains appareils électroniques pourrait enfin devenir autorisée pendant le décollage, l'atterrissage et le roulage des avions de ligne. La Federal Aviation Administration, jusqu'à présent rigide à ce sujet, a en tout cas récemment affirmée qu'elle aurait un « nouveau regard ».

American Airlines remplace les carnets de vol par des iPad
American Airlines a récemment obtenu l'autorisation de remplacer ses carnets de vol par des iPad

C'est ce qu'un porte-parole de la F.A.A., chargée de la règlementation de l'aviation civile aux États-Unis et prescriptrice en la matière, a répondu au téléphone à un journaliste du New York Times.

Le principe de précaution est coriace

Il faut dire que plusieurs études et experts indépendants ont affirmé dernièrement que les téléphones mobiles et les appareils électroniques ne peuvent nuire au fonctionnement d'un avion. La dernière étude commandée par la F.A.A. quant à elle, remontant à 2006, souligne certes que rien ne prouve qu'un appareil électronique est inoffensif, mais aussi que rien ne prouve l'inverse.

Depuis l'avènement des premiers téléphones cellulaires, bien avant qu'on ne s'inquiète du DAS (quantité d'ondes émises par un appareil), c'est donc le principe de précaution qui prévaut. Depuis les émissions se sont réduites, le bien nommé « mode avion » s'est démocratisé et même des appareils tels que les lecteurs de livre électronique, qui ne sont en activité qu'au changement de page, ont vu le jour.

De couteux tests

Les compagnies aériennes peuvent pourtant approuver l'utilisation de certains appareils de leur propre initiative, à condition d'avoir mené de scrupuleux tests. Chaque terminal doit effectivement être testé indépendamment, à l'occasion d'un vol sans passager, sur chacun des appareils de la flotte. Inutile de dire qu'aucune compagnie n'a jamais pris une telle initiative.

C'est donc la F.A.A. qui orchestrera ces tests, sans qu'on sache comment ni avec quel financement (les compagnies, les fabricants ?). Quoi qu'il en soit elle n'a prévu de tester que les tablettes, les lecteurs de livre électronique et d'autres appareils électroniques, mais pas les innombrables téléphones mobiles du marché, dont l'utilisation restera donc interdite pendant les phases susmentionnées.

Les passagers consciencieux devront donc prendre leur mal en patience encore quelques temps, les contrevenants et les étourdis continueront quant à eux à enfreindre les règles. Le premier dysfonctionnement de tous les temps causé par un appareil électronique sera-t-il recensé par la F.A.A. d'ici là ?

Pour aller plus loin

Vous aimerez aussi

Envoyer par mail Envoyer par mail
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Les offres d'emploi

Top logiciels Finance, bourse

Bifrost Inventory Management
Gestion de données
Invoice2go
Réalisez vos factures, devis ou bons de commandes en toute facilité !
TTMessenger
Envoyez des SMS facilement !
eToro
Logiciel financier
Octopus Micro Finance Suite
Gestion d'une société dans la micro-finance.
QlikView Enterprise
Analyse du business.
flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité