le jeudi 13 juillet 2017

TGV : grâce au Wi-FI à bord, soyez prioritaire au wagon-bar !

Avec l'arrivée du Wi-Fi à bord des TGV sur plusieurs grandes lignes, la SNCF a lancé également d'autres services, peut-être éclipsés par l'annonce de l'accès gratuit à Internet à bord. Parmi eux, la possibilité de commander en ligne son repas.

Lors de plusieurs trajets en TGV, dans des trains bondés, en période de grands départs, nous avons pu constater que les voyageurs ne connaissent pas encore vraiment le service TGV Connect. Le portail du service indique en effet en temps réel le nombre de passagers connectés et ce chiffre dépassait rarement les 30 utilisateurs, bien qu'une rame simple puisse transporter jusqu'à 500 passagers, et une double, deux fois plus.

Un accès Wi-FI gratuit à bord de tous les TGV fin 2017


Pourtant, ce service rend l'accès à Internet beaucoup plus fluide et fiable qu'en se connectant avec son smartphone, les équipements embarqués se connectant en 4G au réseau Orange longeant la voie, et distribuant la connexion Internet en Wi-Fi aux passagers. Pour s'y connecter, il suffit de rentrer son nom, et son numéro de dossier voyageur. Vous disposez alors de 200 ou 500 Mo en seconde classe, et de 1 Go en première, ce qui est plus que suffisant pour voir une vidéo en streaming. Nous avons testé le débit, et une série sur Netflix passe sans souci.

Le service devrait être déployé sur tous les grands axes d'ici à la fin de l'année 2017 et fonctionne pour l'instant sur la ligne Paris-Marseille, Paris-Bordeaux, et Paris-Nantes.

En prime, TGV Connect permet aussi d'accéder à certains services, comme la localisation du train en temps réel, et des informations sur le trajet, par exemple, si le train a du retard. Mais il permet aussi d'accéder à la carte de la voiture-bar. Et là, surprise, il ne s'agit pas que d'une simple consultation des menus et de l'offre de snacking à bord, mais bien... d'un réel service de vente en ligne !

Vous pouvez cliquer sur les produits proposés afin de les ajouter à un panier, puis basculer aussitôt, une fois votre commande terminée, sur le paiement en ligne, qui se déroule sans accroc. Et surprise, à nouveau : TGV Connect vous invite à vous rendre aussitôt à la voiture bar, où un panneau « accès prioritaire commande en ligne » est censé vous permettre de retirer votre repas ou même une simple boisson sans attendre !

TGV : votre panier repas en 5 minutes à la voiture bar, contre une heure en faisant la queue !


Nous avons testé pour vous avec une formule déjeuner, commandée depuis notre place un jour de forte affluence, sur la ligne Paris-Marseille. Arrivé à la voiture-bar, une queue d'au moins une heure aurait découragé plus d'un passager affamé. Mais effectivement, un panneau, en l'occurrence une petite ardoise placée à côté de la caisse indique bien une « file prioritaire », dont même le responsable du bar semble ignorer l'existence, puisqu'il nous demandera d'abord de faire la queue.

TGV Bar astuce


Informé du fait que nous avons commandé en ligne, celui-ci interrompt aussitôt ce qu'il était en train de faire, se saisit d'une tablette posée à côté de la caisse pour y chercher la (seule) commande en ligne. Il nous la fait alors confirmer, et lance aussitôt le réchauffage de notre plat, place le dessert et la boisson de la formule dans un sac avec les couverts, pour nous remettre le tout, avec le plat chauffé, moins de cinq minutes plus tard ! Sous les yeux effarés de quelques-uns des clients dans la queue..

Pas de paiement à effectuer, un véritable traitement prioritaire de notre commande, le tout, pour un prix absolument identique... Si l'on ajoute que l'accusé de réception de la commande et la facture sont aussitôt envoyés par mail à l'adresse de votre choix, ce qui est idéal pour ceux qui déjeunent à bord du train, et font passer cette dépense en frais professionnels, c'est un vrai bon plan ! Rien à dire donc sur ce nouveau service qui prouve qu'un réseau Wi-Fi dans un moyen de transport ou une infrastructure publique ne sert pas qu'à permettre de se connecter à Internet, mais permet aussi d'accéder à des services innovants, que les consommateurs pourraient bien être enclins à consommer sans modération, s'ils y prennent goût.
Modifié le 13/07/2017 à 16h58
Commentaires