le mercredi 13 janvier 2016

Wikipédia bloque pour un an le ministère de l'Intérieur pour "foutage de gueule"

Le ministère de l'Intérieur a visiblement eu la main un peu lourde quant au nombre de modifications apportées sur sa page Wikipédia, mais est également accusé de différents dérapages. Résultat : un an de blocage.

Une interdiction de contribuer délivrée pour cause de « foutage de gueule ». Cela prêterait à sourire si le blocage en question ne concernait pas le ministère de l'Intérieur. D'après le Canard enchaîné, l'encyclopédie en ligne a en effet bloqué l'adresse IP de la place Beauvau pour « attitude non collaborative », « passage en force » et « foutage de gueule ».

En plus de modifications trop nombreuses à son goût, Wikipédia accuse également les fonctionnaires de vandalisme répété. Le 21 août dernier, Wikipédia a remarqué un changement sur sa page de présentation, avec la sympathique mention « Sale batar » (avec la faute). La modification émanait de l'adresse IP du ministère.

Début décembre, l'encyclopédie en ligne avait adressé un « dernier avertissement » à l'encontre du compte du ministère : visiblement, cela n'a pas suffi.

Wikipedia Beauvau

Après un premier blocage temporaire en 2013 (la fiche du préfet de police de l'époque, Bernard Boucault, avait subi six modifications en 30 minutes afin d'effacer la trace de ses démêlés avec les opposants au mariage pour tous), le compte du ministère de l'Intérieur se retrouve désormais bloqué pour un an. Difficile de comprendre comment, au sein d'un ministère, de tels agissements peuvent se répéter.

Toujours est-il qu'il y a fort à parier que ce dernier trouvera tout de même les moyens de contrôler ce qui se passe sur sa page de référence.
Modifié le 13/01/2016 à 13h41
Commentaires