Live Japon: Miitomo, ce qu'en disent les premiers utilisateurs

« Enfin ! » se sont exclamés les analystes et actionnaires de Nintendo. Le pas tant attendu a été franchi. Nintendo a rendu disponible jeudi au Japon sa première vraie application pour smartphones, Miitomo, qui sera également lancée dans 15 autres pays et 7 autres langues d'ici à la fin du mois.
Ils piaffaient d'impatience depuis des années pour que la maison-mère de Mario et de sa kyrielle de copains daigne proposer des contenus pour les mobiles avant de se faire laminer par des nouveaux venus dans l'univers du jeux dont Nintendo est pourtant un pionnier depuis quelque quatre décennies.
Avec 3 mois de retard sur le calendrier initial (ce qui avait d'ailleurs fait râler) Miitomo est là, pour Android et iOS. Ce n'est cependant pas un jeu, ce qui montre que Nintendo s'aventure avec la plus grande prudence sur le terrain des ennemis.
Miitomo, on l'a donc testée cette appli, en version japonaise.

Live Japon 19/03/2016



C'est du Nintendo pur sucre: facile à configurer, ludique, convivial (si on ne lit pas les clauses contractuelles, ce qui n'est pas bien au demeurant). C'est presque trop simple et inoffensif à première vue (et tant pis pour la vie privée). On crée son avatar, avec une photo ou ex-nihilo, puis on répond à une batterie de questions inattendues, indiscrètes, malignes, pertinentes, idiotes, sans intérêt, de la part de son avatar qui veut tout savoir. Le prétexte ? Ressembler le plus possible à son original, donc tout apprendre de lui. La vraie raison ? Toute répéter aux autres (tant qu'on le lui autorise).
En fonction des réponses données aux questions, le logiciel en déduit progressivement le type de personnalité qui se cache derrière l'utilisateur. Dans notre cas, la « première impression » est « personne calme, discrète, prudente, tenace, logique, impassible » et surtout, « consciencieuse, qui s'implique à fond dans tous ses projets, est responsable, s'exprime quand il le faut et enfreint rarement les règles ». No comment.

Live Japon 19/03/2016

Le plus dur dans les premiers jours est de trouver des amis qui ont eux aussi déjà téléchargé l'application, ce qui peut se faire via la création d'un lien Miitomo-Twitter ou Miitomo-Facebook. En attendant, en associant son compte Miitomo à un compte Nintendo, il est possible de jouer (accomplir des missions) et de gagner ainsi des récompenses, comme des costumes Mario ou des tickets de jeu.
Miitomo est une appli évolutive et l'on peut d'ores et déjà deviner que les fonctions vont augmenter de jour en jour, d'autant que l'outil est conçu comme un jeu de plate-forme pour évoluer sur plusieurs niveaux.

Live Japon 19/03/2016


Deux jours après sa mise à disposition au Japon, Miitomo était noté et commenté sur AppleStore par 3899 personnes et bénéficiait d'une appréciation moyenne de 3,5 étoiles sur 5, avec une large avance pour les 5 étoiles, ce qui n'est pas un mauvais départ.
Parmi les commentaires on lit: « trop marrant », « j'attendais cela depuis longtemps », « intéressant », « mignon », « pardi, Nintendo ! » et une palanquée de « ça ne marche pas » dus à une toute première version pleine de bugs mais vite corrigée.
Les premiers utilisateurs sont clairement des connaisseurs de Nintendo, des habitués, qui sont donc familiers des interfaces de la maison et de son vocabulaire. Ainsi n'est-il pas étonnant de trouver dans les commentaires des références à Tomodachi Life/Collection notamment.

Live Japon 19/03/2016


Nintendo promet 4 autres applications pour smartphones dans les 12 mois à venir. Inutile de dire que beaucoup espèrent que les prochaines seront des vrais jeux, même si le groupe a fait savoir haut et fort depuis le départ qu'il était hors de question de cannibaliser sa propre activité pilier et que continueraient d'être privilégiés les jeux exclusivement conçus pour ses consoles. Ceci dit, si le succès est au rendez-vous, rien n'interdit au groupe d'infléchir sa position.
Pressé par ceux qui ont les yeux rivés sur les comptes, Nintendo ne peut pas se permettre d'ignorer la tendance actuelle du marché.
Le groupe a récemment prévenu que ses comptes ne seraient pas à la hauteur de ses prévisions initiales à cause de ventes calamiteuses de consoles et jeux.
ll table désormais sur un bénéfice net de 17 milliards de yens (136 millions d'euros) contre le double précédemment espéré.

Live Japon 19/03/2016


Nintendo blâme la hausse récente du yen qui plombe ses calculs antérieurs et réduit de 150 millions d'euros ses profits.
Mais le groupe de Kyoto a dû aussi reconnaître que les ventes de consoles 3DS et jeux patinaient et que son chiffre d'affaires ne dépasserait pas 500 milliards de yens (au lieu de 570 milliards), et son gain d'exploitation 33 milliards (contre 50 milliards précédemment escompté).
Nintendo n'en est pas, tant s'en faut, à son premier « avertissement sur résultat ». Presque tous les ans, il annonce des prévisions optimistes et est forcé de se raviser au dernier moment. Les connaisseurs le savent et ne s'en laissent plus compter. Au moment de la publication des résultats du 3e trimestre, il est en général assez facile de deviner que Nintendo n'atteindra pas ses objectifs. La confirmation ne tarde généralement pas à arriver.
Modifié le 19/03/2016 à 12h27
Commentaires