Espace membre :
flechePublicité

// Réaliser une cloison en plaques de plâtre

Partager ce dossier

Publié par La Maison Rustique le Mercredi 1er Octobre 2008

“ Le montage des cloisons se fait rapidement ”

Une mise en œuvre aisée

L'utilisation d'une ossature métallique rend très simple le montage – et le démontage – d'une cloison de distribution. Il suffit en effet de fixer les profilés métalliques sur les murs, sur le sol et sur le plafond, puis de visser dessus les plaques de plâtre. Cette ossature permet en même temps l'intégration d'un bloc-porte dans la cloison sans scellement de maçonnerie. Ici, avec le système Placostil (Placoplâtre), nous réalisons une cloison à double parement, avec des plaques BA 13, comportant une porte.

Pas à pas

Image: 1/11 | Lancer le diaporama
 
 
 

Etape 1

Effectuez d'abord un double tracé au sol de la cloison, au droit des deux parements : il s'agit donc de matérialiser l'épaisseur qui comprend l'ossature métallique et les deux couches de plaques de plâtre (ou une seule couche pour une cloison à parements simples). Utilisez le cordeau traceur en notant également, par des traits perpendiculaires, la position de l'huisserie du bloc-porte et des deux montants métalliques qui vont l'encadrer. Coupez les rails métalliques à la bonne longueur, après avoir pris les mesures, à l'aide d'une cisaille grignoteuse ou d'une scie à métaux. Côté porte, introduisez un raccord d'angle qui permettra de fixer les montants d'encadrement. Positionnez les rails au sol en utilisant deux chutes de plaque l'une sur l'autre et fixez-les, après perçage, par chevillage et vissage (à la visseuse) en plaçant au moins une vis tous les 60 cm ; vous pouvez également utiliser des chevilles-vis à frapper.

Etape 2

Prenez les repères pour le rail de plafond. A l'aide d'un fil à plomb, tenu contre le plafond dont le poids est positionné sur le rail du bas, marquez d'abord les repères sur les murs latéraux, pour les profilés d'extrémité. Ensuite, prenez une série de repères au plafond afin d'effectuer un tracé au cordeau permettant de positionner le rail supérieur.

Etape 3

Fixez le rail de plafond. Il est vissé comme celui du bas, par chevillage et perçage (une vis tous les 60 cm). Adoptez des chevilles convenant au support, c'est-à-dire des chevilles pour matériaux pleins sur plafond classique en plâtre, ou des chevilles à expansion sur plafond en hourdis de béton. Préparez ensuite les deux montants d'extrémité : ils sont coupés à la hauteur sol-plafond moins 15 mm. Glissez-les dans les rails et fixez-les sur les murs latéraux par chevillage et vissage. Posez ensuite les deux montants d'encadrement de la porte en réglant d'abord leur verticalité à l'aide d'un niveau à bulle ou d'un fil à plomb (marquez un repère sur le plafond). Notez que le rail de plafond a été percé pour permettre le passage d'une gaine de canalisation électrique en sortie de plafond.

Etape 4

En pied, les montants d'encadrement de la porte viennent se loger dans le raccord d'angle. La fixation est réalisée, à ce niveau, à l'aide d'une pince à sertir. Il faut donc acheter cet outil avec la charpente métallique.

Etape 5

Mettez en place les autres montants de l'ossature, en les glissant dans les rails haut et bas, en réglant à chaque fois la verticalité et en les espaçant de 60 cm (entraxe). Fixez , en haut et en bas, chaque montant sur les rails, à l'aide des vis métal spécifiques préconisées par le fabricant de l'ossature (vis autoperceuses tête ronde de 13 mm). Vous les enfoncerez directement à l'aide de la visseuse.

Etape 6

Passez à la mise en place du bloc-porte (en choisissant le côté d'ouverture de la porte , en général, vers la pièce isolée). Mettez le bloc en position, avec ses tasseaux d'immobilisation, en prenant soin de régler l'horizontalité (posez un niveau à bulle sur la traverse). Effectuez la fixation à l'aide d'au moins quatre vis à bois, régulièrement espacées, de chaque côté. Il faut ensuite réaliser l'encadrement d'imposte, au-dessus de la porte, avec un rail et trois montants, coupés aux dimensions. Fixez d'abord le rail inférieur sur la traverse de l'huisserie, puis les deux montants latéraux de l'imposte sur les montants verticaux, et enfin le montant intermédiaire de l'imposte sur les rails haut et bas.

Etape 7

L'ossature étant terminée, passez à la mise en oeuvre des plaques de plâtre (premier parement). Coupez-les à la hauteur sol-plafond moins 13 mm, à l'aide d'une scie égoïne spécifique, à denture large. Mettez-les en place en les haussant sur deux chutes de plaque afin de les bloquer contre le plafond ; vous pouvez également utiliser un soulève-plaque à étrier, c'est-à-dire un levier à pied qui permet de hausser et de maintenir la plaque. Le jeu ménagé en bas (qui sera dissimulé par les plinthes) est indispensable pour permettre les variations dimensionnelles des matériaux. Fixez les plaques sur les montants avec des vis trompette autoperceuses, à l'aide de la visseuse, à raison d'une vis tous les 15 cm, enfoncée à 1 cm minimum du bord. Les plaques sont placées jointivement, sans aucun jeu latéral.

Etape 8

Lorsque vous avez terminé de placer la première couche de plaques sur un côté de cloison, passez à la première couche sur l'autre. Disposez les plaques de manière que les joints soient alternés, sur les montants, entre les deux côtés. En tenant compte de cet impératif, effectuez une coupe particulière, en L, d'une plaque sur chaque côté, et placez ensuite un rectangle pour reprendre la pose avec une plaque entière après la porte.

Etape 9

Mettez en place la deuxième couche de plaques (double parement) en décalant, là encore, les joints d'une demi-plaque (joints alternés) par rapport à la première couche. Il faut aussi alterner les vis, posées comme précédemment tous les 15 cm.

Etape 10

Passez enfin à la réalisation des joints, effectuée à l'aide d'un enduit pour plaque de plâtre et d'une bande à joint spécifique (microperforée). Gâchez l'enduit dans l'eau, s'il y a lieu (il existe aussi des enduits prêts à l'emploi), et appliquez-le au couteau à enduire sur les bords amincis des plaques. Mettez alors en place la bande, sur toute la hauteur du joint (face meulée au-dessous), et serrez-la dans l'enduit avec le couteau, modérément pour ne pas chasser l'enduit. Recouvrez d'une fine couche d'enduit, un peu plus large. Posez aussi un peu d'enduit sur les têtes des vis. Après séchage, appliquez sur les joints une nouvelle couche d'enduit, d'une largeur d?environ 20 cm, en lissant bien, et posez une deuxième couche sur les têtes des vis. Attendez le séchage complet et effectuez un léger ponçage, avec une cale à poncer ou une perceuse orbitale afin d'obtenir des parements parfaitement plans et nets.

Etape 11

Lorsque les joints sont terminés, la cloison est prête pour recevoir la finition. Les angles rentrants (liaison avec le mur) sont traités comme les joints entre plaques, avec l'enduit et la bande microperforée pliée en son milieu (une légère rainure centrale facilite l'opération).



Vous aimerez aussi

Envoyer par mail Envoyer par mail
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels Ressources humaines

OrgPlus
Créer l'organigramme d'un entreprise
Planning du personnel
Planning du personnel : Assurez la gestion de votre personnel.
Agenda Planning
Gérer le planning et les ressources humaines d'une entreprise
Employees of the Company
Avoir tous les détails concernant un employé
Worktime Express
Gerer le temps passé sur un projet
Instant HR Software
Un logiciel complet pour la gestion des ressources humaines !
flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité