le mercredi 04 juillet 2007

Les développeurs moins attirés par Windows ?

Une étude publiée cette semaine par Evans Data Corporation signale cette semaine la désaffection d'une partie des développeurs américains pour le système d'exploitation Windows. Alors qu'en 2006, 74% des développeurs se consacraient à la réalisation d'applications destinées à l'une des différentes versions de Windows, ils ne seraient plus que 64,8% en 2007. Dans le même temps, le nombre de développeurs destinant leurs créations à un environnement open source serait passé de 8,8 à 11,8%.

« Si l'on se penche sur les dix dernières années, il est clair qu''un changement d'orientation a commencé à se manifester il y a deux ans et les chiffres montrent que cette migration s'accélère. Linux en a profité, mais nous constatons également une croissance de même type sur des systèmes d'exploitation de niche. Le paysage est en train de changer », explique John Andrews, PDG d'Evans Data.

Logo langage Ruby
La firme constate en revanche qu'en dépit de cette légère baisse, les développeurs américains utilisent toujours massivement Windows sur leur poste de travail. Un tiers d'entre eux prendrait désormais en compte la virtualisation dans leurs travaux. Enfin, Evans Data souligne l'écrasante supériorité du JavaScript du côté des langages de programmation, avec trois fois plus d'utilisateurs que des PHP, Python ou Ruby, mais pronostique une augmentation de 50% pour Ruby d'ici l'année prochaine.
Modifié le 13/12/2010 à 16h47
Commentaires