le mardi 04 août 2009

Gandi lance un service de monitoring de serveurs

Gandi monte en puissance dans l'hébergement. Quelques mois après le lancement de "Flex", son service d'hébergement à la carte, la jeune pousse parisienne dévoile "Watchdog", un nouveau service de monitoring, développé en interne, permettant à ses clients de surveiller les performances de leur serveur, du processeur, du réseau, ou des ressources de stockage.

Concrètement, si un seuil critique est dépassé, Watchdog peut informer le client par e-mail ou par message instantané, ou même effectuer une tâche prédéterminée, telle que l'ajout de ressources au serveur en utilisant AutoFlex, sans avoir à redémarrer le serveur ou interrompre le service.

"Si des services en ligne sont sujets à de gros pics de charge, (Watchdog) représente un sérieux avantage concurrentiel face aux offres d'hébergement classiques, où le redémarrage est une condition sine qua non pour redimensionner les ressources des serveurs. (..) Beaucoup de serveurs n'utilisent que 10 à 12% de leurs capacités, parce que les responsables des DataCenters établissent des marges confortables en cas de montée en charge. Cela implique souvent des coûts d'acquisition et de maintenance élevés, pour une consommation électrique considérable en ces temps de sauvegarde de l'environnement. L'infrastructure d'hébergement en nuage est plus efficace, avec des coûts optimaux, et est complètement dimensionnable pour que le client ne paye que ce qu'il utilise tout en pouvant augmenter ses ressources instantanément." explique Stephan Ramoin, directeur général de Gandi.

Une solution de monitoring écologique mais surtout économique puisqu'elle est offerte gratuitement aux clients de Gandi là où d'autres éditeurs facturent ce services quelques dizaines voire quelques centaines d'euros par an.
Commentaires
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )