Oracle va (enfin) tuer son plugin Java

La fin du plugin Java est proche. Oracle va bientôt abandonner son ancestral et décrié outil et préconise pour les développeurs l'usage d'alternatives telles que Java Web Start.

Oracle s'est donc enfin décidée à tuer le plugin Java. Sur son blog, l'éditeur reconnait que les plugins n'ont plus d'avenir dans les navigateurs, rappelant que « de nombreux éditeurs de navigateurs n'assurent plus le support des standards sur lesquels se basent les plugins, ou ont annoncé un calendrier pour leur suppression, éliminant la possibilité d'intégrer Flash, Silverlight, Java et d'autres technologies basées sur les plugins ».

Depuis l'été 2014, Microsoft bloque dans Internet Explorer 11 les vieux contrôles ActiveX, Java en tête. tandis que Firefox bloque le plugin Java par défaut. Tout comme Chrome, qui depuis le mois de septembre a complètement supprimé le support de NPAPI, sur lequel repose le plugin Java.

Pour se conformer aux standards actuels du Web, Oracle conseille donc que « les développeurs d'applications qui reposent sur le plugin Java de navigateur doivent envisager d'autres options telles que la migration des applets Java (qui reposent sur un plugin de navigateur) à la technologie indépendante de plugin Java Web Start ».

Logo Java

La société a donc décidé de faire disparaître son plugin Java du JDK9. La technologie sera retirée du JDK Oracle et du JRE dans une future version de Java SE. Un clap de fin qui ne chagrinera sans doute personne tant le plugin était décrié du point de la vue de la sécurité.

A lire également :
Modifié le 28/01/2016 à 18h04
Commentaires