Audi, Italdesign et Airbus présentent un concept miniature de leur taxi volant

Par
Le 28 novembre 2018
 0
taxi volant audi

Un concept miniature de taxi volant et autonome a été présenté par Audi, Italdesign et Airbus à l'occasion de la Drone Week, organisée à Amsterdam du 26 au 30 novembre 2018.

Pop.Up Next : un nom de concept loin d'être inconnu pour ceux et celles qui suivent avec assiduité l'actualité des transports du futur. Lancé par un trio composé d'Audi, Italdesign (filiale d'Audi) et Airbus, ce projet a pour objectif de réinventer la mobilité urbaine. En juin dernier, les autorités allemandes avaient d'ailleurs signé une lettre d'intention avec l'alliance susmentionnée, les autorisant à expérimenter leurs taxis volants dans la ville d'Ingolstadt.

Des cabines détachables

Les équipes des trois entreprises ont justement profité de la Drone Week, tenue à Amstersdam du 26 au 30 novembre 2018, pour exhiber un concept miniature de ce que pourrait être les transports de demain, comme nous l'apprend TechCrunch.

Dans l'idée, Pop.Up Next reposerait donc sur un drone capable d' « arracher » la cabine d'un taxi électrique et autonome qu'il déposerait à un endroit précis, selon la volonté du passager. Le tout en totale autonomie.

La vision des équipes semble avoir quelque peu évolué : plus tôt dans l'année, le projet mentionnait un taxi autonome capable de se transformer en drone en déployant des hélices prévues à cet effet. Le fait est qu'un programme de ce type est voué à subir des changements de manière régulière.

Selon Audi, son déploiement pourrait intervenir « dès la prochaine décennie », même si la prudence est de mise quant à ces prévisions.

« Répartir intelligemment le trafic entre les routes et l'espace aérien »

Bernd Martens, président d'Italdesign, estime que « les taxis volants sont en route » et de poursuivre : « De plus en plus de personnes vont vivre en ville. Et de plus en plus de personnes seront mobiles grâce à l'automatisation (des transports, ndlr). À l'avenir, les personnes âgées, enfants et ceux n'ayant pas de permis de conduire voudront utiliser des robots taxis pratiques. Si nous parvenons à répartir intelligemment le trafic entre les routes et l'espace aérien, alors les citoyens et les villes pourront en tirer parti ».

Modifié le 28/11/2018 à 14h37

Les dernières actualités Voiture autonome

scroll top