Android Wear 2.0 : le tour des nouveautés !

Vidéo : Cette vidéo comparative liste les principales différences entre Android Wear 1.4 et la version bêta 2.0 d'Android Wear présentée lors de la Google I/O 2016.

Depuis la Google I/O 2016 (voir notre résumé accéléré, lien ci-dessous), Google met à disposition des développeurs une version bêta d'Android Wear dans sa version 2.0. Nous l'avons téléchargée, puis installée sur une montre Huawei Watch de test. Dans cette vidéo, nous ferons le tour des principales nouveautés visibles que nous mettrons en perspective avec une montre LG G Watch R exécutant la version actuelle du firmware (1.4, la version 1.5 de fin mars n'étant pas encore déployée sur l'ensemble des montres Android Wear). Attention, la comparaison s'effectue avec la version bêta de 2.0. Cette dernière ne sera pas forcément totalement représentative de la version finale qui sera lâchée dans la nature cet automne.

À lire aussi :


Les changements sont-ils bienvenus ? Tout d'abord côté cadrans, un appui prolongé sur ne permet plus d'accéder aux choix des différentes façades. Il faut cette fois effectuer un mouvement glissé de droite à gauche pour accéder… non plus à l'ensemble des cadrans stockés dans la mémoire du téléphone, mais à un gestionnaire de cadrans favoris, l'une des nouveautés de cette version 2.0. L'accès à la panoplie de cadrans s'effectue via un appui sur la touche « + ». Au passage, notez que ces derniers sont désormais affichés en rang par deux, ce qui permet de balayer la liste plus rapidement.

00fa000008451398-photo-android-wear-2-0.jpg
00fa000008451396-photo-android-wear-2-0.jpg
00fa000008451394-photo-android-wear-2-0.jpg

Android Wear 2.0


Côté cartes et notifications, c'en est fini des multiples manipulations peu intuitives qu'on peinait à retenir, même en utilisant la montre au quotidien. Tant que la notification n'est pas ouverte, il est possible de la supprimer en effectuant un mouvement glissé vers la gauche ou la droite. En revanche, une fois cette dernière ouverte, seul le mouvement de haut en bas est reconnu, avec possibilité d'accéder à un menu d'action (défilant toujours de haut en bas).

Pour fermer une notif / carte, il faut poser sa paume sur le cadran, ou appuyer sur le bouton physique de la montre qui joue alors le rôle similaire à celui du bouton « Back » sur smartphone.

Enfin, on apprécie le menu des applications refondu (ce dernier n'est pas sans rappeler Web OS qui équipait certains LG Urbanes). Accompagné d'un curseur de défilement qui permet de connaitre la position du défilement de la liste.

Seul petit reproche en l'état (certains comportements pourront changer dans la version finale) : la touche physique de la montre est beaucoup plus sollicitée qu'auparavant. Désormais, son action est simplement obligatoire pour ouvrir le menu des applications.

Modifié le 25/05/2016 à 10h15