Freebox V7 : applications, OS, services : les hypothèses

Vidéo : Xavier Niel a donné quelques informations concernant la future Freebox v7. Que pourrait apporter cette box ? On fait le point en vidéo

Xavier Niel vient donc de lancer les réjouissances en évoquant la future Freebox v7. Comme à son habitude, il a distillé des informations qui sont un savant mélange de déclaration fracassante et de phrases suffisamment floues pour laisser le champ libre à de multiples hypothèses.

Alors je joue le jeu et je vais m'essayer à deviner ce que pourrait être la future v7, qui est, selon le patron de Free, je cite, « très haut de gamme, ne correspond à rien de ce qui existe déjà et même disruptive ».

Ce terme vaut qu'on s'y arrête un peu : il est souvent employé à mauvais escient. Mais je pense que Niel utilise sciemment ce terme, comme il avait utilisé le terme de Revolution pour la v6. Lui qui a introduit le triple play en France et bousculé le marché de la mobilité en France, il sait de quoi il parle.

À lire aussi :


S'il pèse ses mots donc, cela signifie que la v7 va rompre avec l'existant et créer un précédent.

Quelle forme pourrait prendre cette nouvelle révolution ? Je vois bien quelque chose qui tournerait autour de la domotique. Lorsqu'on voit les avancées d'Amazon, Google, et peut-être bientôt Apple en la matière, on se dit que l'enjeu est important.

Et quoi de mieux qu'une box, sur le très spécifique marché français, pour rivaliser avec ces géants ? Orange, et même SFR l'ont sans doute compris, avec respectivement leurs solutions Home Live et Home by SFR. Deux produits décorrélés des box de ces deux opérateurs.

L'idée de Free pourrait être de créer une box à tout faire, qui prendrait en charge toute la connectivité de la maison, de la liaison ADSL ou fibre jusqu'au pilotage des objets ou des mécanismes connectés. Et on peut même envisager une box qui se piloterait à la voix, même si cela parait difficilement envisageable sans passer par une solution tierce.

Avec son propre système d'exploitation, cette box se passerait d'Android, ce qu'a confirmé Maxime Lombardini.

Enfin, Free a déposé plusieurs brevets ces derniers mois autour de la diffusion de musique sur des appareils distants ou encore une télécommande tactile dont on peut imaginer qu'elle serve pour piloter les appareils connectés.

Quoi qu'il en soit, cette hypothèse me semble tout à fait envisageable et pourrait même expliquer le retard pris par Free pour sa v7 : le FAI peaufinerait ses partenariats et son système afin d'offrir, rapidement, un éventail important de possibilités. Et Free pourrait également compter sur sa communauté pour parfaire son catalogue d'applications, en ouvrant un SDK. Ce que Free a déjà tenté sans grand succès sur sa v6 et qui constituera sans doute le plus gros défi d'une v7 comme celle-ci.

Et puis une box domotique, c'est aussi l'occasion de commercialiser des accessoires, ce qui pourrait offrir l'opportunité à Free de diversifier les sources de revenus.

Si Free partait dans cette direction, il me semblerait en tous cas davantage dans le timing que Orange ou SFR qui sont sans doute partis trop tôt et n'ont pas vraiment communiqué sur le sujet. Et je ne doute pas que côté communication, Xavier Niel s'en sortira très bien.

Modifié le 26/05/2016 à 10h25