Debug : les raisons de l'échec de Moneo

Vidéo : Le service de paiement électronique Moneo va fermer. Faute de succès, professionnels et particuliers ne pourront plus accepter ou régler des achats par ce biais. Alors que les moyens de paiement se diversifient, un portail censé être innovant s'arrête.

Lancé en 1999, l'objectif de Moneo est de fournir un moyen de paiement dématérialisé pour les petits achats du quotidien. Au lieu de sortir des pièces pour acheter mon pain, je vais avoir une cagnotte dématérialisée adossée à ma carte Bleue.

Si l'objectif de Moneo était clair : réduire le recours à la monnaie traditionnelle pour passer au tout carte bancaire, le bilan, lui, n'est pas bon puisque le service a confirmé son arrêt dans quelques semaines. Il n'y a pas vraiment eu d'engouement populaire pour la solution ni de ralliement des professionnels et des boutiques.

Les raisons de cet échec sont connues : se créer un compte, le recréditer régulièrement, trouver les magasins partenaires. Bref, autant de barrières finiront par nuire à Moneo.

Innover dans le paiement


Le NFC par exemple apporte des solutions en termes de rapidité mais le problème de la sécurité est toujours majeur. De même, tout le monde n'utilise pas encore les fonctions sans contact de sa carte de paiement. Pour le moment, seulement 1% des transactions sont réalisées en NFC en France, preuve qu'il n'y a, actuellement, pas de réel mouvement dans cette direction.

Donc que l'on nous propose de nouveaux moyens de paiement, avec cartes, smartphones ou des dongles pourquoi pas, mais reviendra sans cesse la question des usages. En quoi ces méthodes facilitent-elles réellement mon quotidien et tant que ce ne sera pas évident pour l'ensemble des utilisateurs, ces solutions ne remplaceront pas les usages classiques.

Modifié le 23/04/2015 à 10h43