Apple à nouveau coupable de violation de brevet

Vidéo : Apple est à nouveau condamné pour violation de brevets. Aux Etats-Unis, la justice a reconnu le groupe coupable pour avoir intégré des technologies dans ses iPhone sans en avoir demandé l'autorisation.

Les iPhone 5s et 6 et prochainement l'iPhone 6s, dernier né de la gamme de smartphones d'Apple et dévoilé en septembre 2015 sont clairement visés par cette plainte. Les terminaux ne sont pas les seuls à être concernés puisque les iPad Air et Mini à écran Retina intègrent également ces brevets.

Les technologies, appartenant à l'université du Wisconsin à Madison, permettent d'améliorer l'efficacité et les performances des processeurs. Les puces A7, A8 et A8X ont donc profité de gains de performances grâce à l'apport des recherches dans le domaine.

Si Apple est coupable aux yeux des tribunaux, la justice n'a pas encore tranché la question de l'amende que devra payer le groupe. L'université Wisconsin, plaignant dans l'affaire, réclame la somme de 862 millions de dollars.

Et les mauvaises nouvelles pourraient s'additionner pour Apple puisqu'une seconde plainte, portant sur les puces A9 et A9X de l'iPhone 6s/6s Plus mais également de l'iPad Pro sera prochainement étudiée par la justice. Si les tribunaux poursuivent la même logique, l'amende prononcée à l'encontre d'Apple pourrait être plus lourde.

Modifié le 14/10/2015 à 14h53