Notre test complet de Marvel's Spider-Man, la nouvelle exclusivité PS4 signée Insomniac Games.

Durant l'E3 2016, Sony présentait durant sa conférence un certain Marvel's Spider-Man, un tout nouveau titre exclusif à la PS4, qui semblait voué à exaucer les voeux des fans de l'homme-araignée, d'un point de vue technique (4K HDR tout le tralala...) comme d'un point de vue respect de la licence.Concrètement, on ne va pas se mentir, ce Marvel's Spider-Man affiche effectivement une technique de haute volée, avec notamment des animations d'une finesse exceptionnelle, des embardées grisantes entre les immeubles de New-York, sans oublier une trame originale mettant en scène Spidey et sa clique, mais force est d'admettre que l'ensemble manque quand même franchement d'originalité...

Une bien belle toile

Le mode selfie permet de faire de superbe photos

En effet, Insomniac Games a vu les choses en (très)grand avec ce Marvel's Spider-Man, et tout débute par un prologue d'une intensité assez incroyable, qui en met littéralement plein les yeux dès les premières secondes de jeu. Côté maniement, l'ensemble se prend très facilement en main, y compris au niveau des combats, très largement emprunts de la touche Rocksteady, avec sa saga Batman Arkham. Le temps d'un long (mais intense) tutoriel, on apprend donc à gérer les bases du gameplay, et force est d'admettre que l'ensemble est très agréable manette en main, et jamais l'impression d'incarner l'homme-araignée n'aura été aussi palpable.

Une fois le prologue terminé, on peut enfin se promener à loisir dans New-York. Des embardées grisantes entre les immeubles de la ville, soutenues par des graphismes parfois assez hallucinants de beauté (malgré quelques immeubles un peu vilains), mais surtout une animation assez exceptionnelle du côté de l'homme-araignée, ainsi qu'une ville qui semble vraiment vivante, là à quelques dizaines de mètres en dessous de nous. Rapidement, on parvient à dompter la toile de Peter Parker, et c'est un pur régal que de déambuler dans la ville, dans les airs comme sur terre, histoire de "checker" quelques fans. Toutefois, la réalité nous rappelle assez vite, puisque Marvel's Spider-Man est un jeu de type "open world", et rapidement, on ne peut que constater que les équipes d'Insomniac Games ont non seulement emprunté quelques idées à la saga Batman, mais aussi à bon nombre d'autres titres.
La distance d'affichage est impressionnante

L'araignée n'a pas dépoussiéré le genre

Ainsi, comment ne pas évoquer Assassin's Creed avec les tours radios à pirater pour dévoiler un pan de map et divers objectifs associés ? De même, outre la quête principale et quelques missions annexes, ce Marvel's Spider-Man permet également au joueur de se focaliser sur des objectifs tels que ramasser tous les sacs disséminés dans la ville, prendre les monuments en photo, effectuer des courtes missions pour le compte de Harry... Certes, cela permet de varier un peu les plaisirs entre deux missions, mais on ne peut pas dire que le jeu excelle en terme d'originalité à ce niveau. De même, il faudra parfois accéder à des requêtes flashs comme stopper un cambriolage, une vente de drogue ou encore prendre une voiture en chasse, mais là encore, si les premières fois sont plutôt sympas, le fait de répéter ces actions des dizaines de fois devient forcément lassant...
Les phases d'infiltration sont très réussies

Pour autant, on parvient rapidement à être pris par ce Marvel's Spider-Man, grâce à une intrigue plutôt intéressante, mais c'est surtout la qualité technique de l'ensemble qui pousse irrémédiablement à aller de l'avant. A ce niveau, les rétines sont servies, avec une ville très vivante, de jour comme de nuit, et quelques détails visuels qui forcent le respect. A cela viennent s'ajouter certains missions à la mise en scène juste fabuleuse, alternant avec d'autres missions plus basées sur l'infiltration, mais pas désagréables pour autant.

Alors certes, sous sa plastique aguicheuse en 4K HDR, Marvel's Spider-Man est un jeu assez "classique" dans sa conception, sans doute trop pour certains d'ailleurs, mais cela n'empêche pas le dernier bébé de chez Insomniac Games d'être parcouru avec un vrai plaisir. Malgré la qualité technique du jeu, on n'échappe pas à quelques bugs et autres loupés, à commencer par des ennemis à l'IA parfois très limite, mais également quelques soucis de collisions. A noter au passage une section audio très soignée, côté musiques d'une part, mais aussi côté doublages, avec une VF très réussie. Bref, pas aussi "amazing" qu'on l'espérait, mais un très bon titre malgré tout.
Les déplacements entre les immeubles sont grisants

Le verdict de Clubic

Sur la forme, rien à redire, Insomniac Games livre ici un Marvel's Spider-Man impeccable d'un strict point de vue technique, avec des combats très nerveux, des animations à tomber à la renverse (littéralement), une mise en scène bien travaillée et même quelques moments de bravoure intense. Sur le fond en revanche, difficile de ne pas tiquer face à un jeu qui manque clairement de personnalité, avec de nombreuses inspirations (Batman, Assassin's Creed...), des missions annexes ultra-répétitives (et parfois sans grand intérêt), et surtout un sentiment de "déjà joué" qui perdure tout au long de l'aventure. Ne nous méprenons pas, Marvel's Spider-Man reste un très bon titre, qui procure une douzaine de très belles heures de jeu (voire plus si on veut boucler le titre à 100%), mais il ne faut pas s'attendre à une quelconque révolution vidéoludique...
La note Clubic
Les plus
  • La technique générale, impressionnante
  • Les déplacements grisants entre les immeubles
  • Les animations de folie, les combats dynamiques
  • La VF, impeccable
Les moins
  • Un jeu très (trop) classique
  • Le manque d'originalité
  • Missions annexes peu intéréssantes
  • Ce vilain sentiment de "déja joué" dès les premières minutes de jeu...
Stéphane Ficca
Publié le 10 sept. 2018