C'est lors du Computex 2017 et plus précisement des European Hardware Awards que Noblechairs s'est vu remettre le titre de meilleur fauteuil Gaming pour son modèle EPIC. Cette année encore, la marque reçoit la plus haute distinction pour son modèle phare, l'ICON, élu meilleur fauteuil Gaming 2018. Nous avons voulu vérifier si ce fauteuil gaming haut de gamme inspiré de la Porsche 911 est bien à la hauteur de son prix.

Packaging et assemblage

Le fauteuil est livré dans un carton imposant de plus de 28Kg, ce qui augure de matériaux robustes de qualité. Tout est bien agencé et protégé par des mousses et des plastiques, afin de ne pas prendre le risque de rayer les différentes pièces lors du transport.
Il faut une dizaine de minutes pour assembler le fauteuil avec les pièces et outils fournis ainsi, qu'idéalement, l'aide d'une personne (seul je m'en suis sorti sans aucun problème). Le mode d'emploi est clair, et pas d'effet "IKEA" avec un nombre d'étapes très réduit.
Nous avons reçu un modèle en similicuir (polyuréthane) noir et rouge, et la première chose qui nous saute aux yeux, c'est la qualité des matériaux composant la partie assise et dossier. L'imitation cuir est très bien réussie, le matériau est agréable au toucher et les surpiqûres rouge parfaitement cousues, sans défaut.

Le cadre du fauteuil est en métal, rembourré à froid par une mousse indéformable d'une densité de 55%, ce qui lui permet de retrouver sa forme initiale même après une longue session de jeu.

Au niveau du design, on reste dans quelque chose d'assez sobre pour un fauteuil "gaming", loin des couleurs fluo et lignes agressives de la plupart des concurrents. Clairement ce fauteuil ne fera pas tache dans un bureau (d'autant plus avec la version 100% noire).

Une assise ferme mais confortable

Avant d'aborder la question de l'assise et du confort, il est indispensable d'ouvrir une parenthèse et de vous exposer ma situation personnelle, et plus particulièrement celle de mes lombaires. Fraichement opéré d'une hernie discale lombaire fin janvier 2018, j'ai souffert pendant presque trois ans de douleurs sciatiques et lombaires, allant du légèrement gênant jusqu'à l'insoutenable. Autant dire que depuis l'opération (réussie) je prends plus soin de mon dos que de la prunelle de mes yeux. J'étais donc le candidat idéal pour tester ce fauteuil haut de gamme.
Notez que ce dernier possède la certification DIN EN 1335, la régulation de sécurité anglaise (BS 5852) ainsi qu'une accréditation “Fauteuil de bureau” BIFMA. Bref, sur le papier l'ICON + mon dos = joie

J'ai donc fait l'expérience de ce siège durant un mois, au travail, quelques 8 heures par jour ; ce traitement valant bien les sessions de jeu quotidiennes et allongées pour lequel il est nommément conçu.

La première fois que je me suis assis sur le fauteuil, j'ai été surpris par la fermeté de celui-ci. La plupart des personnes qui l'ont essayé apprécie, mais d'autres moins, les avis sont partagés à la rédaction. On est plus proche du siège baquet d'une voiture de sport (dont il est inspiré d'ailleurs), que d'un fauteuil club. Néanmoins l'assise est impeccable, les lombaires sont parfaitement calées contre le dossier et la forme du fauteuil a pour effet de naturellement améliorer notre posture.
Outre la hauteur du fauteuil, réglable via une manette qui peut également bloquer le basculement du dossier en arrière, on peut aussi régler très précisément l'inclinaison du dossier jusqu'à 135°. Il est également possible de régler les accoudoirs "4D" en hauteur, horizontalement, et inclinaison. Juste un mot sur ces accoudoirs, c'est à nos yeux le principal bémol de l'ICON. Rien de rédhibitoire bien sûr, mais ils auraient gagnés à être revêtis d'une couche de similicuir, pour être un peu plus confortable et premium que le plastique actuel.

L'ICON est aussi livré avec deux coussins, un pour les lombaires, et un autre pour la nuque. Ils sont tous les deux revêtus d'une sorte de velours synthétique, véritable aimant à poils et autres poussières. Personnellement je n'utilise pas le coussin pour les lombaires, jugeant que l'assise est déjà impeccable. En revanche le coussin pour la nuque est un véritable plus, apportant beaucoup de confort pour la tête.

Le verdict après un mois d'utilisation

Depuis un certain nombre d'années, j'ai essayé beaucoup de fauteuils de bureau, allant du bas de gamme IKEA à des bons milieux de gamme dédiés à la bureautique, fournis par mes employeurs. Je n'ai jamais trouvé le bon fauteuil avec lequel je peux effectuer de longues sessions de jeu, ou tout simplement de travail, sans ressentir douleur et fatigue. C'est chose faite désormais, j'ai définitivement adopté l'ICON et mon dos est heureux. Bien entendu, même avec un bon fauteuil, il est important de respecter quelques règles : adopter une bonne position de travail, se lever cinq minutes toutes les heures, éviter de manger à son bureau. L'ICON de Noblechairs est un excellent fauteuil, qu'on ne peut que recommander, les matériaux robustes qui le composent sont fait pour durer et il sera le fidèle compagnon de vos longues sessions de jeu ou de travail.
La note Clubic
Assemblage
Solidité
Confort
Ergonomie
Design
Les plus
  • Qualité & solidité des matériaux
  • Le design sobre
  • Les nombreux réglages
  • Le confort
Les moins
  • Les accoudoirs en plastique pas au niveau du reste
  • Un léger couinement au niveau du cuir de l'assise après un mois d'utilisation
Colin Golberg
Publié le 5 sept. 2018