La note Clubic
Design et qualité de fabrication
Mise en place et installation
Reconnaissance vocale
Qualité audio
Fonctionnalités
Les plus
  • Le design épuré
  • La possibilité de changer de tissu (coque)
  • La facilité d'installation et d'intégration
  • 4 touches physiques sur le dessus
  • Du son à 360 degrés
  • Fonctionnalité multi-room
  • Sortie audio possible vers un autre système
  • Skills et routines
  • Réponses localisées
Les moins
  • Taille limite du bloc d'alimentation
  • Performances audio perfectibles pour en faire son enceinte principale
  • Appels limités aux utilisateurs d'Alexa (produits et application)

Test Amazon Echo : que vaut la concurrente directe de la Google Home ?

La gamme de produits Amazon Echo est enfin disponible en France. Composée de trois appareils aux capacités distinctes, cette série a le privilège d’embarquer l’assistant personnel vocal Alexa en français. Nous avons pu tester l’enceinte connectée Amazon Echo qui vient directement concurrencer la Google Home disponible depuis la fin de l’année dernière. Voici ce que nous en avons pensé.

La France hérite directement de la seconde version de l’Echo, alors que la première était proposée aux Etats-Unis depuis trois ans maintenant. Cette deuxième génération reprend la forme générale de la première mais se montre nettement plus compacte. L’enceinte est un cylindre d’un peu moins de 15 cm de haut pour presque 9 cm de diamètre, des dimensions assez proches du modèle de Google. Echo pèse 821 grammes sur la balance, environ deux fois plus que la Google Home.

Design et qualité de fabrication

Elle profite d’un revêtement en tissu décliné en 3 coloris : gris, anthracite ou sable. Notre modèle de test (gris chiné) se fond parfaitement dans un décor intérieur moderne ou classique. Rappelant les modèles Libratone ou Vifa, les formes d'Echo sont simples et efficaces, à la manière d’un design scandinave.

Le sommet de l’enceinte propose 4 boutons physiques : coupure des microphones, augmentation du volume, réduction du volume et action. Le tout est cerclé par un anneau lumineux bleu qui s’active dès que vous prononcez le précieux sésame : « Alexa ». Le voyant bleu allumé indique que l'enceinte est prête à répondre à vos questions ou à réaliser les opérations que vous lui demanderez. L’anneau est rouge lorsque le microphone est coupé, orange lors de la configuration ou si l’enceinte est déconnectée, et tout simplement éteint lorsque l'assistant est bien connecté mais inactif.

Toujours sur le dessus de l’enceinte, 7 petits trous très discrets représentent les 7 microphones intégrés. Au dos, il faut brancher le cordon d’alimentation qui se termine par un bloc secteur plutôt imposant. Juste à côté, un connecteur audio jack 3,5 mm permet de relier l’enceinte à un autre système audio plus performant, pour les audiophiles.

Enfin, notons que sous l’enceinte, un bouton permet, une fois pressé, d'extraire la coque en tissu pour l'échanger contre une autre disponible au détail, coloris chêne ou noyer.

La qualité de fabrication est au rendez-vous : une inspection complète n'a révélé aucun défaut de fabrication, les finitions sont très bonnes. Avec son revêtement en tissu et la sobriété de son design, il faut bien dire que l'Echo a une certaine classe.

Mise en place et installation

Sitôt sortie de sa boîte, on branche l’enceinte connectée Amazon Echo à une prise secteur. Son anneau émet une lumière orange indiquant qu’elle attend une configuration. Il est alors temps de prendre son smartphone (Android ou iOS) et d’installer l’application Alexa.
Note : nos tests ont été réalisés avec une version bêta de l’application.

L’une des seules conditions pré-requises est qu'il faut disposer d’un compte Amazon. L’inscription est gratuite et sans engagement. Point positif : la configuration peut aussi être réalisée depuis un ordinateur.

La configuration de l'enceinte depuis l'application ne présente aucune difficulté. Après avoir sélectionné le type d’enceinte (classique, Dot ou Spot), la liaison Wi-Fi direct permet d’établir un lien pour la configuration, puis le Wi-Fi classique prend le relais afin que l’enceinte puisse avoir accès à toutes les ressources nécessaires pour répondre à vos attentes.

Ensuite, il s’agit de personnaliser Echo. Toujours depuis l’application, on se dirige dans les paramètres et on définit l’emplacement géographique de l’appareil (pour la météo et les news locales), l’unité de mesure préférée. Ensuite, on sélectionne les services accessibles à Alexa dans différentes catégories : musique et multimédia, flash quotidien, trafic, actualités sportives, calendrier. Par exemple, dans la rubrique musique et multimédia, le système propose Amazon Music, Spotify, TuneIn et Deezer (mais pas Apple Music ni Google Play Musique). Pour les flashs quotidiens, Amazon propose les contenus d’éditeurs reconnus comme France Info, LCI ou Brut.

Par défaut, l’enceinte connectée répond au mot d’activation « Alexa », mais sachez que vous pouvez aussi choisir de la déclencher en disant « Amazon », « Echo » ou « Ordinateur ». Dans l'ensemble, la configuration de l’appareil n’est pas compliquée et elle permet de « jouer » avec Alexa seulement quelques minutes après son premier branchement. Très appréciable.

Reconnaissance vocale

Equipée de 7 microphones associés à une technologie de réduction des bruits environnants, l’enceinte Amazon Echo sait prêter l’oreille. Dans les faits, cela se traduit par une parfaite activation d’Alexa dans un environnement calme. Lorsqu’on regarde la télévision à un niveau de volume assez important ou dans un bureau en open-space, par exemple, les résultats sont un peu plus aléatoires et il faudra peut-être hausser le ton pour se faire entendre.

Intégrant un système qui filtre le son qui sort de ses propres haut-parleurs, Echo est tout à fait capable d'entendre un mot d'activation pendant qu'elle diffuse de la musique ou du son. Nos tests sur ce point se sont montrés concluants : rares sont les fois où l'enceinte n'a pas entendu nos injonctions.

Il en va de même lorsque nous avons tenté d'apostropher Alexa depuis une certaine distance. Certes, l’environnement était plutôt calme, mais l'enceinte s'est immédiatement activée et a répondu sans problème aux questions posées. Une nette amélioration par rapport au modèle précédent. A contrario, au cours de notre phase de test, l’enceinte ne s’est jamais déclenchée seule en pensant avoir été interpellée (par la télévision ou autre). En cas de doute, pressez le bouton pour couper le microphone.

Concernant l'interlocuteur, nous n’avons pas remarqué de différence significative entre la reconnaissance vocale d’un enfant ou celle d’un adulte. Dans les deux cas, l’assistant répond. On peut cependant demander à Amazon Echo de reconnaitre spécifiquement des empreintes vocales.

Qualité audio

Parce qu’il s’agit aussi et surtout d’une enceinte, l’Echo embarque deux haut-parleurs diffusant un son sur 360 degrés. On peut compter sur la présence d’un woofer de 63 mm de diamètre dirigé vers le bas pour les graves et d’un tweeter de 16 mm de diamètre orienté vers le haut pour les aigus. L’ensemble délivre un son clairement chaud et plutôt grave.

L'enceinte se révèle cependant assez imprécise sur les médiums. Difficile, dans ces conditions, de profiter à 100% des chansons à voix. Mais le défaut est minime, et le son offert par l'Echo reste meilleur, selon nous, que celui délivré par la Google Home.

Le volume poussé à fond, la distorsion est assez présente et l’écoute est désagréable. Les audiophiles de tout poil prendront donc soin de relier l'Echo avec un système audio dédié via la prise jack au dos.

On note au passage que l’enceinte Amazon Echo étant multi-room, elle peut être associée à d’autres appareils similaires via le Wi-Fi et jouer la même musique ou des titres différents dans chaque pièce où se trouve une enceinte.

Fonctionnalités

Mais que peut exactement faire Alexa ? En fait, l’assistant personnel d’Amazon peut rendre de très nombreux services.

Par défaut, elle est capable de programmer une alarme à une heure précise, de démarrer un minuteur, de donner la météo du jour et des suivants selon votre localisation. Elle peut également raconter une blague (différente à chaque interrogation) ou encore donner l’info trafic jusqu’à votre lieu de travail, par exemple. Alexa peut ajouter un rendez-vous dans votre calendrier (Microsoft, Google ou Apple) et lister vos prochains rendez-vous.

Localisée, elle connait également quelques fables de La Fontaine et des poèmes d’auteurs français. Pour les sportifs, elle peut donner des résultats de matches (notamment footballistiques et rugbystiques). Si on l’a personnalisée, elle est capable d’informer l’utilisateur du score du dernier match de son équipe favorite. Lorsqu’on dit « Alexa, bonjour », l’assistant répond par une petite histoire quotidienne. Par exemple, le 14 juin 2018, nous avons eu comme réponse de la part de l’assistant : « Bonjour, aujourd’hui, c’est le début de la Coupe du Monde de Foot 2018 en Russie. C’est parti pour un mois de ferveur, de suspense, d’émotion. » Puis de conclure : « Allez les Bleus ! ». Une réponse très française, puisque l’Alexa espagnole encourage la Roja, l’allemande la Mannschaft, etc. Bref, Alexa est programmée pour apporter des réponses locales aux utilisateurs qui l’interpellent.

Alexa est également capable de répondre à des questions avec des réponses plus ou moins pertinentes. Il faut dire que l'enceinte apprend au fil de son utilisation et que plus l’utilisateur la sollicite, plus elle donnera des réponses intéressantes.

Pour aller plus loin, il est possible d’utiliser ce qu’Amazon appelle des Skills. Ces « extensions » pour l’assistant personnel, développés par des partenaires tiers, permettent à Alexa d’apporter d’autres services à ses utilisateurs. Par exemple, il est possible de télécharger (gratuitement) un SkillsPhilips Hue permettant de commander les ampoules connectées Hue à la voix en passant par une phrase comme celle-ci : « Alexa, allume le salon ». L’assistant valide la commande, s’exécute et la lumière du salon s’allume une seconde plus tard.

Alexa peut faire jouer de la musique, votre dernière playlist enregistrée ou le dernier album d’un artiste et même les titres phares des années 90. Grâce à ces Skills, Alexa étend très largement ses possibilités et les interactions possibles avec d’autres périphériques connectés de la maison.

L’assistant vocal peut permettre de passer des appels via VoIP, uniquement à d’autres appareils Amazon Echo ou à l’application (ou inversement). Notez au passage que l’assistant est accessible à distance. Cela signifie que même si vous êtes parti de chez vous et que vous avez oublié d’éteindre la lumière du salon, il suffit de passer par l’application (ou par l'interface web) pour demander à Alexa de faire le nécessaire.

Et, pour aller encore plus loin, Alexa supporte les routines et est capable de comprendre plusieurs instructions pour une seule phrase. Dites « Alexa, je pars », et l’assistant va automatiquement vous donner l’info trafic jusqu’à votre lieu de travail, mettre le chauffage en mode économie et éteindre toutes les lumières de la maison. Les routines nécessitent bien sûr une configuration des objets connectés nécessaires au scénario. Là encore, pour le moment, quelques Skills sont disponibles mais Amazon pousse les développeurs et ses partenaires à en proposer de plus en plus.

Conclusion

L’enceinte connectée Amazon Echo est, selon nous, une réussite. Outre des capacités audios perfectibles, son assistant personnel, Alexa, peut vite s'avérer très utile dans la vie quotidienne pour peu qu'on prenne le temps de configurer des routines ou des Skills.

Son évolutivité la rend également intéressante, puisqu'elle apprend au fil de son utilisation. Ses contenus sont amenés à évoluer et à devenir de plus en plus nombreux, tout comme les Skills qui permettent d’étendre considérablement les possibilités de contrôle sur les objets connectés.

A prix raisonnable – surtout au lancement, avec une offre à -50% ouverte à tous (l'offre est permanente pour les abonnés Amazon Prime), l'Echo affiche un bon rapport qualité/prix.
La note Clubic
Design et qualité de fabrication
Mise en place et installation
Reconnaissance vocale
Qualité audio
Fonctionnalités
Les plus
  • Le design épuré
  • La possibilité de changer de tissu (coque)
  • La facilité d'installation et d'intégration
  • 4 touches physiques sur le dessus
  • Du son à 360 degrés
  • Fonctionnalité multi-room
  • Sortie audio possible vers un autre système
  • Skills et routines
  • Réponses localisées
Les moins
  • Taille limite du bloc d'alimentation
  • Performances audio perfectibles pour en faire son enceinte principale
  • Appels limités aux utilisateurs d'Alexa (produits et application)
Sylvain Pichot
Publié le 15 juin 2018