Test Hisense 55A7500F : une smart TV compatible Dolby Vision vraiment accessible

Alban Amouroux
Spécialiste Audio Vidéo
07 juillet 2020 à 12h25
0
7
Hisense fait partie de ces fabricants outsiders qui ont leur mot à dire sur le marché de l'électronique grand public. La gamme de téléviseurs n'a pas à rougir face à la concurrence avec une offre très large tant en termes de technologies que de tarifs. Nous avons choisi de tester un modèle LCD à rétroéclairage direct LED situé en milieu de gamme. Sa fiche technique est alléchante avec un maximum de fonctionnalités et une image Ultra HD gavée au HDR.

L'offre est à la fois complète et facilement lisible, car chaque gamme se différencie bien des autres. Les téléviseurs LCD commencent en HD Ready en 32" de diagonale, puis on passe aux LCD Full HD, 4K et bientôt 8K. Hisense propose également le quantum dot sur ses modèles les plus évolués. Enfin, n'oublions pas les Laser TV, ces vidéoprojecteurs à ultra courte focale à installer au pied du mur. Le choix est plus que large. Quelles que soient vos préférences ou votre budget, vous devriez trouver une solution Hisense pour profiter de vos films et séries, de la télévision et des jeux vidéo. Au-dessus de la série A7500, il y a les QLED ; en-dessous les modèles 4K au rétroéclairage edge. La 55A7500F bénéficie en effet du rétroéclairage direct LED.

hisense-55A7500F-02-lifestyle.jpg

Caractéristiques techniques générales

Téléviseur LCD rétroéclairage direct LED
Référence : 55A7500F
Image : 55" (139 cm), 3840 x 2160 pixels, 50 Hz natif
Connectivité : 4x HDMI 2.0, 2x ports USB, 2x tuners RF/sat, 1x entrée vidéo analogique, 1x sortie optique, Ethernet, WiFi
Traitement de l'image : processeur quad core, True Cinema Color, Smooth Motion, HDR10, HLG, HDR10+, Dolby Vision
Son : haut-parleurs 2.0, 2x7 Watts
Smart TV : Vidaa U 4.0, Alexa intégré, DLNA


Profil bas

Le 55A7500F repose sur un pied fait d'un seul tenant assez classique, mais aussi plutôt large. Il assure une excellente stabilité au téléviseur. On le retrouve à l'identique sur certaines références QLED Hisense. Le cadre physique de l'écran est ultra fin, voire invisible. Cependant, un cadre noir interne à la dalle de 5 mm environ l'empêche de s'étendre jusqu'aux bords. La partie audio est diffusée depuis le dessous et l'arrière, aucun haut-parleur n'a pris place en façade.

hisense-55A7500F-03-cote.jpg

À l'arrière, quasiment toutes les prises sont parallèles à la dalle mise à part quelques-unes encore rebelles qui gêneront une fixation murale. C'est étrange, car à contrario, la fiche d'alimentation est parallèle à l'écran, ce qui est vraiment rare, beaucoup de fabricants conservant cette prise en plein milieu du châssis. Les entrées HDMI sont classiquement au nombre de quatre, toutes en 2.0a compatibles 4K UHD, à activer dans les menus pour obtenir la meilleure résolution possible avec les sources externes. Il y a ensuite deux ports USB, un double tuner, une sortie numérique optique et une entrée audio/vidéo analogique composite sur prises RCA. Le réseau est disponible en WiFi et en Ethernet.

hisense-55A7500F-04-connexions.jpg

C'est complet et nous apprécions le travail d'intégration sur le design de la face arrière. Afin de donner du coffre aux haut-parleurs, le A7500 est globalement assez épais avec 78 mm. Une fois le pied installé, la profondeur totale passe à 25 cm. Cela reste raisonnable pour pouvoir placer une barre de son juste devant. Il faudra choisir un modèle fin, car il reste à peine 6 cm entre le bas de l'image et le meuble.

Droit au but

Hisense développe sa propre plateforme Smart TV appelée Vidaa. Elle s'inspire assez logiquement de ce qui existe chez les autres, et vice-versa. On retrouve la présentation des applications par bandeau horizontal avec mise en avant des programmes les plus regardés ou en correspondance avec votre compte YouTube. Les vidéos sélectionnées par Vidaa (info, gratuit, sport) proviennent toutes de YouTube.

hisense-55A7500F-05-vidaa-install.jpg

La phase de mise en route est rapide comparativement aux écrans LG par exemple. Est-ce mieux ou moins bien, à vous de voir. En tous les cas, on obtient une image plus rapidement. Hisense demande de créer un compte Vidaa, ce qui n'est pas obligatoire. Sauf si vous souhaitez activer Amazon Alexa. Dans ce cas, comme souvent, c'est votre compte Vidaa qui est associé à votre compte Alexa pour que tout fonctionne.

hisense-55A7500F-06-vidaa-home.jpg

L'écran d'accueil présente deux bandeaux principaux dont il est possible de réorganiser les contenus. Un store d'applications ajoute une quarantaine de propositions en tout et pour tout, mais vous ne trouverez pas myCanal ou OCS par exemple. Les principaux services de SVOD tels que Netflix, Prime Video et Rakuten TV sont là. Ils ont d'ailleurs tous leur accès direct depuis la télécommande.

hisense-55A7500F-07-remote.jpg

Cette dernière a clairement mis l'accent sur les services. Il n'y pas de touche pour les réglages, il faut appuyer sur celle du menu avant de pouvoir y parvenir. Basique et pratique, nous n'avons pas apprécié le toucher mécanique bruyant des flèches multidirectionnelles. Vous pouvez basculer sur l'application mobile RemoteNOW donnant un accès complet à toutes les fonctions et facilitant la saisie pour les mots de passe et les recherches. Au quotidien, la télécommande reste toutefois bien plus pratique.

hisense-55A7500F-08-app.jpg

Un très bon équilibre

Hisense n'a pas donné de nom spécifique à ses familles de processeurs. On sait juste que le 55A7500F est animé par un modèle quad core dont nous n'avons rien trouvé à redire en ce qui concerne la rapidité de navigation dans les menus et les applications. Les possibilités de réglages sont nombreuses avec la présence d'une intelligence artificielle renforçant image et son en reconnaissant automatiquement les types de scènes. Cette AI est expliquée durant la phase d'installation initiale. Elle se retrouve dans le menu général du téléviseur, et non pas dans les réglages audio et vidéo. Le A7500 est équipé du HDR Dolby Vision. Vous avez également le Smooth Motion pour l'anti-saccade, un traitement non naturel que nous évitons toujours comme vous le savez. Nous sommes partis du réglage cinéma nuit, le plus proche de l'objectif à atteindre.

hisense-55A7500F-09-cie.jpg

La colorimétrie est bien respectée sur les couleurs secondaires, un peu moins sur les primaires qui présentent toutes un décalage.

hisense-55A7500F-10-gris.jpg

Ces dérives se retrouvent sur l'échelle de gris avec un vert correct, mais un rouge et un bleu nécessitant quelques réglages.

hisense-55A7500F-11-temp.jpg

Les mêmes dérives coïncident avec les écarts sur la température de couleur. Au final, cela reste tout de même très satisfaisant pour un téléviseur dans cette gamme de prix.

Le A7500 dispose de tous les réglages avancés pour mener à bien un calibrage vidéo. Cela étant dit, la cible de cette gamme de téléviseurs ne fera pas appel à un professionnel. Et le prix de la sonde pour le faire soi-même représente une bonne part du prix de l'écran. Malgré quelques défauts, l'image présente un bon équilibre confirmé lors du visionnage de nos extraits de test.

En mode jeu, tous traitements d'image désactivés, l'input lag tombe à 11.2ms. Les joueurs apprécieront.

Une image dynamique, mais un rétroéclairage faillible

La première chose qui nous saute aux yeux est un défaut. Un vignettage est visible tout autour de l'écran, plutôt très marqué en haut avec une sorte d'ombre dégradée. Si l'on regarde l'écran par en dessous, on voit même entre la dalle et le cadre le système d'attache ou de connexion de la dalle, ce qui ne donne pas une très bonne impression de finition. Il faut bien faire des économies quelque part. Cette ombre se voit sur les images claires comme sur les images sombres. Ce défaut est étrange venant d'un téléviseur à rétroéclairage derrière la dalle. Comme si ce dernier n'allait pas jusqu'aux bords de l'image. Si l'on se concentre sur la globalité de l'image, le rétroéclairage n'est pas uniforme. Il n'y a pas de clouding, mais des sortes de zones plus ou moins visibles. Cela se remarque d'autant plus sur un fond grisé.

hisense-55A7500F-12-detail.jpg

Heureusement, en visionnement normal, même si ces effets restent visibles si on les cherche, le rendu dynamique les fait passer au second plan. À ce sujet, le mode cinéma nuit est le plus respectueux. Il peut sembler un peu sombre sur les basses lumières, mais les détails restent visibles malgré tout dans les ombres sans qu'elles deviennent délavées. Dans une pièce éclairée par la lumière du jour, on pourra choisir l'un des réglages standard ou dynamique pour ajouter un peu de pêche. Ce sera très bien sur des sources comme la TNT. L'image est contrastée, avec de belles délimitations entre premiers plans et fond de l'image. Les couleurs sont bien restituées, sans dérive majeure, c'est vraiment une belle image.

Côté HDR, une fois reconnu, vous pouvez le moduler. Par exemple, vous avez le choix entre « par défaut », « lumineux », « sombre » ou « personnalisé ». Le mode sombre est plus fidèle, mais forcément moins contrasté que les autres. Il joue bien son rôle même si on a déjà vu plus de définitions dans les hautes lumières. Si vous souhaitez pousser dans ce domaine, cela a un effet sur la colorimétrie qui s'en ressent : en mode lumineux, le vert naturel des prairies glisse vers le synthétique.

hisense-55A7500F-13-detail.jpg

Les transitions et travelling sont bien gérés avec des contours nets, sans bavures. En revanche, la 7500 a vraiment du mal avec les dégradés. Même sur les sources HD ou UHD, les marches d'escalier sont visibles, et c'est vraiment dommage. Autant dire que sur les sources ultra compressées avec des résolutions HD ou en-dessous, type vidéos YouTube, le téléviseur ne peut rien faire et les gros carrés sont légion. Les différents réglages de réduction de bruit sont inopérants face à ce problème.

Terminons par la partie son pour laquelle Hisense a retenu le DTS Virtual:X. Un mode audio destiné à recréer une restitution détaillée avec les voix détourées et des effets surround. Le résultat est convaincant avec des effets bien définis et une diffusion sonore en épaisseur. Cela fonctionne aussi bien qu'une barre de son d'entrée de gamme. Mis à part le registre du grave dans lequel le A7500 ne fait pas de miracle.

Prix et disponibilité

En 55", le A7500 est positionné à 600 €. C'est un excellent tarif pour un téléviseur équipé du Dolby Vision, du DTS Virtual:X, d'un faible input lag et d'un rétroéclairage full LED. En ajoutant 200 € de plus, vous accéderez à la version 65". À l'opposé, le 50A7500F est à 550 € et le 43A7500F est bizarrement au même prix que le 55". Ces téléviseurs bénéficient d'une ODR de 70 à 150€ selon la diagonale jusqu'à fin août 2020.

L'offre est pléthorique dans cette catégorie des smart TV 55". Le concurrent le plus proche en termes d'équipement est le Philips 55PUS7304 sous Android TV, qui possède un rétroéclairage Full LED, le Dolby Vision et le HDR10+. Les autres prétendants chez LG, Panasonic ou TCL font l'impasse sur le Dolby Vision à ce niveau de prix.

L'avis de Clubic

Point positif indiscutable : ce téléviseur Hisense 55A7500F délivre une très belle image tant que la source est de qualité. Ce serait parfait si tous les médias étaient disponibles au minimum en Full HD ou en UHD avec HDR. Ce n'est pas (encore) le cas. Il faut entre autres se contenter de la compression des chaînes TV et des vidéos YouTube de qualité parfois douteuse... Et dans ces cas malgré tout très courants, voire majoritaires, le 55A7500F est tout de suite moins à l'aise. Quoi qu'on en dise, la hiérarchie par le prix est respectée. Si vous dépensez deux ou trois fois le prix du 55A7500F, les défauts techniques que nous avons rencontrés disparaitront. Cependant, ce téléviseur Hisense représente un compromis tout à fait recommandable proposé à un prix très accessible par rapport aux nombreuses fonctions et technologies qu'il intègre. Privilégiez les Blu-ray et Netflix en 4K et vous en aurez vraiment pour votre argent.

Hisense 55A7500F

7

Les plus

  • Dolby Vision
  • Navigation rapide
  • Belle image cinéma avec de bonnes sources
  • Réglages complets

Les moins

  • Rétro-éclairage
  • Gestion des dégradés
  • Smart TV incomplète

Vidéo7

Audio6

Design6

Ergonomie7


Modifié le 07/07/2020 à 12h31
3
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
Polémique autour du minuscule impôt sur les bénéfices payé par Netflix en France en 2019
scroll top