Molotov revendique 6,6 millions d’utilisateurs

Pierre Crochart Contributeur
13 novembre 2018 à 21h24
0
Molotov

Lancé en 2016 par Pierre Lescure (ex-PDG de Canal +), Jean-David Blanc (fondateur d'Allociné) et Jean-Marc Denoual (ex-TF1), Molotov se porte bien, et vise l'équilibre financier autour de 2022.

Pour les fondateurs de Molotov, le moment est venu de jeter un œil par le rétroviseur et de dresser le bilan de deux années à jouer des coudes avec la télévision traditionnelle. Dans une interview accordée à La Tribune, Pierre Lescure et Jean-David Blanc se disent confiants, et revendiquent près de 6,6 millions d'utilisateurs.

6,6 millions d'utilisateurs, dont "largement" plus de 20 000 abonnés


Lancé il y a deux ans, Molotov voit son nombre d'utilisateurs progresser semaine après semaine. « 70 000 à 100 000 nouveaux (utilisateurs) rejoignent la plateforme chaque semaine », annonce Jean-David Blanc dans les colonnes de La Tribune.

Un chiffre qui vient donc s'additionner aux 6,6 millions d'utilisateurs déclarés par les deux cofondateurs ; même s'ils se gardent bien de préciser s'il s'agit là d'utilisateurs enregistrés, mensuels ou quotidiens.

Et sur le payant alors ? D'après Pierre Lescure et Jean-David Blanc, ils « recrutent jusqu'à 900 nouveaux abonnés chaque jour », contre une vingtaine à peine l'an dernier. Quant à connaître le nombre exact d'abonnés payants du service (qui offre notamment la haute définition et l'enregistrement de programmes contre 3,99€ par mois), il faudra se contenter d'un vague « nous sommes très au-dessus » du chiffre de 20 000 abonnés qui a circulé ces dernières semaines.

Salto ? Même pas peur


Gratuit, Molotov est une application (smartphone, tablettes, ordinateurs et télés connectées) visant à se substituer aux box et autres tuner TNT. Son crédo, c'est l'agrégation des flux, pour proposer à ses utilisateurs un contenu clair, accessible quand et où ils le souhaitent.

« L'objectif de Molotov, c'est précisément de redonner de la visibilité à ces contenus qu'on ne connaît pas, et de les visionner quand on veut », précise Jean-David Blanc, en s'opposant ainsi frontalement au modèle télévisuel classique qui, lui, n'a pas évolué avec les usages d'aujourd'hui.

Interrogés au sujet de Salto, le service concurrent que s'apprêtent à lancer la coalition TF1, France Télévisions et M6, Pierre Lescure et son associé jouent la carte de l'incrédulité. « Je souhaite bonne chance à Salto, qui, s'il aboutit, ne signifie pas que les chaînes cesseront de distribuer leurs contenus sur Molotov, déclare l'ex-PDG de Canal+, avant de reprendre, plus loin, Nous sommes le partenaire des TF1, France Télévisions et M6, pas leur concurrent ».

Toujours à la recherche de nouveaux partenaires stratégiques et de sources de financements, les cofondateurs se voient contraints de « repousser encore » l'équilibre financier, initialement prévu à 2021, à une date indéterminée.

Modifié le 14/11/2018 à 11h42
12 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
Renault : son crossover électrique K-ZE lancé en Chine, à partir de 8 500 €
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Un son pour avertir les piétons va être ajouté à la Tesla Model 3
Uber s'enfonce (un peu plus) dans l'incertitude et licencie plus de 400 employés
iPhone 11 : tout savoir sur le processeur A13 Bionic qui l'anime
Nintendo s'attaque à nouveau à un site de partage de ROM
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
La Renault ZOE 2 se lance (enfin !) officiellement

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top