TNT : Non, les téléviseurs ne seront pas obsolètes en 2016

10 février 2015 à 07h50
0
Près de 30% des téléviseurs en service à ce jour en France ne seront plus compatibles avec la TNT en 2016. Ils ne seront pas totalement obsolètes pour autant, les consommateurs auront plusieurs solutions à leur disposition.

01706874-photo-logo-tnt-hd.jpg

Le cabinet d'études GfK a rendu mercredi les résultats de son observatoire Digital World 2014 portant sur les biens techniques. Le cabinet d'études a notamment rebondi sur la décision du gouvernement de faire évoluer le mode de diffusion de la TNT, et livré des chiffres relatifs au parc de téléviseurs actifs en France.

Le gouvernement compte pour rappel réattribuer aux opérateurs de téléphonie mobile (pour la 4G) la bande de fréquences des 700 MHz, dont une partie est actuellement utilisée pour la diffusion de la télévision. D'ici 2016, les diffuseurs devront donc émettre le même bouquet avec un spectre réduit. Ils généraliseront pour ce faire le codage MPEG-4, plus efficace que le MPEG-2, qui offre la même qualité avec des ressources inférieures, et qui permet donc de maintenir le même nombre de chaînes avec un spectre réduit (mais pas pour autant de généraliser la HD, mais c'est un autre débat).

L'ennui c'est qu'initialement la TNT n'exploitait que le MPEG-2, et que tous les téléviseurs ne sont pas compatibles MPEG-4. Dans l'analyse sectorielle rendue mercredi, GfK parle de « plusieurs millions d'équipements ». Le Figaro, relayé par de nombreux autres médias, indiquait ce matin 10 millions de téléviseurs sur 40 millions en service.

Mais GfK parle dans son communiqué d'un parc actif de 45 millions de téléviseurs fin 2014. Contacté par nos soins, François Klipfel, directeur général adjoint chez GfK Consumers Choices France, a confirmé ce chiffre. Il a aussi livré un autre nombre de téléviseurs non compatibles MPEG-4 : 13 millions, soit une part de 29%.

44 % des foyers reçoivent la télévision par Internet



Quoi qu'il en soit, tous ces téléviseurs ne seront pas pour autant obsolètes ou à remplacer, contrairement à ce qu'on lit ici ou là. Rares sont ceux qui ne reçoivent la télévision que par la TNT. Selon le dernier observatoire de l'équipement audiovisuel des foyers du CSA, seuls 8% des foyers équipés d'au moins un téléviseur reçoivent la télévision uniquement par la TNT et ne sont pas équipés pour le MPEG-4.

La TNT demeure le premier mode de réception de la télévision, elle est présente chez 59,1% des foyers, mais elle est suivie d'assez près par la télévision par Internet (ADSL ou fibre), chez 43,9% des foyers, puis par le satellite et le câble, qui représentent respectivement 24,7% et 8,4%. L'écart entre TNT et IPTV se réduit sur le téléviseur principal des foyers, ces deux modes de réception y représentent respectivement 49,5% et 40,1%. Autrement dit, de nombreux foyers disposent de plusieurs téléviseurs et la TNT est souvent le mode de réception des téléviseurs secondaires (chambre).

0190000007898253-photo-sony-kv-1310-premier-t-l-viseur-couleur-trinitron-en-1968.jpg
Même un téléviseur cathodique muni d'une entrée péritel (obligatoire depuis 1980) peut recevoir la TNT en MPEG-4, avec un décodeur externe

Trois situations, autant de solutions



La majorité des téléspectateurs seront néanmoins affectés, y compris ceux qui disposent d'un téléviseur compatible. Voici les mesures qu'il faudra prendre en fonction des cas :
  • Au pire, les téléviseurs compatibles MPEG-2 mais pas MPEG-4 pourront continuer à fonctionner, mais il faudra les adosser à un décodeur TNT externe. On en trouve pour plus ou moins 40 euros, ce qui peut inciter à investir dans un nouveau téléviseur, mais n'est absolument pas obligatoire. D'autant que du temps de l'arrêt de l'analogique, le gouvernement avait mis en place des aides et qu'il y a des chances pour qu'il le fasse à nouveau.

    Tous les téléviseurs vendus en France à partir du 1er décembre 2012 sont obligatoirement compatibles MPEG-4, ceux de plus de 26 pouces le sont depuis le 1er décembre 2009, et ceux estampillés HD TV (voir pictogramme ci-dessous) depuis le 1er décembre 2008. Pour le vérifier, il suffit de déterminer si vous recevez des chaînes de la TNT en HD ou non : le bandeau d'information et le logo incrusté de chaînes comme Arte en témoignent.

  • Au mieux, les possesseurs de téléviseurs ou de décodeurs compatibles MPEG-4 devront au minimum lancer une nouvelle recherche TNT pour mettre à jour les paramètres des émetteurs, comme ce fut le cas dernièrement lors du lancement de France 24 sur la TNT en Île-de-France.

    Cette opération peut paraitre anodine pour beaucoup, mais elle risque de donner du fil à retordre à une part de la population, notamment aux séniors qui devront probablement faire appel à des proches ou à défaut à des professionnels, qui se feront un plaisir de facturer leurs interventions.

  • Enfin et encore mieux, ceux qui reçoivent la télévision par le biais d'un décodeur Internet, câble ou satellite n'auront aucune mesure à prendre, quelle que soit l'ancienneté de leur téléviseur.
Le président de la République François Hollande a réaffirmé mi-décembre 2014 sa volonté d'attribuer les nouvelles fréquences aux opérateurs de téléphonie mobile fin 2015. Mais le CSA n'a lancé sa consultation auprès des chaînes publiques et privées que la semaine dernière, et les auditions au Sénat la semaine dernière des présidents de l'Arcep et du CSA ont soulevé plusieurs réserves. On peut donc s'attendre à un sursis.

00F0000001798440-photo-logo-hd-tv.jpg

Les téléviseurs munis de ce pictogramme sont compatibles MPEG-4

Contenus relatifs
Modifié le 18/09/2018 à 15h12
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
SFR dévoile sa Box 8, une box barre de son
scroll top