TNT HD : pas de généralisation, voire une baisse de qualité au profit de la 4G

Par
Le 26 novembre 2014
 0
Longtemps espérée, la généralisation de la TNT HD n'aura pas lieu. La télévision fera au contraire de la place à la 4G.

La TNT est sur le point de franchir une nouvelle étape en France. C'est ce qu'a révélé le site Internet Télé Satellite et Numérique, selon lequel la HD serait généralisée en 2016. Mais nous avons pour notre part des informations contradictoires.

01706874-photo-logo-tnt-hd.jpg

La rumeur d'une généralisation de la HD


Selon une source de Télé Satellite et Numérique, dans un article publié le 10 novembre, l'Agence nationale des fréquences (ANFR) et le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) devraient annoncer d'un jour à l'autre le passage en haute définition de l'ensemble des chaînes de la TNT en 2016. Suite au déploiement des six nouvelles chaînes de la TNT qui s'achèvera en juin 2015, les autorités conduiraient l'abandon du vieillissant codec MPEG-2 des chaînes en définition standard (SD), ce qui libèrerait des ressources pour passer toutes les chaînes en HD et améliorer leur qualité de diffusion.

La 4G 700 MHz en cause


Mais selon nos propres informations, le nombre de chaînes HD stagnera encore quelques années. La haute définition ne sera finalement pas généralisée, ni même étendue comme le CSA l'espérait en février 2013 dans son rapport sur l'avenir de la TNT. La qualité d'image ou du moins le débit d'encodage pourrait même régresser. Au profit de la téléphonie mobile.

C'est que depuis la remise de ce rapport il y a près de deux ans, l'État a choisi de réallouer l'essentiel de la bande des 700 MHz au LTE, à la 4G. Le 3 octobre dernier, le président de la République exhortait l'Arcep à lancer la procédure d'attribution. La vente des fréquences devrait rapporter 2 milliards d'euros à l'État, et améliorer la capacité et donc la qualité de service des opérateurs.

Or la TNT exploite à ce jour 40 canaux UHF s'échelonnant de 470 à 790 MHz. Pour faire de la place à la 4G, la télévision numérique terrestre va donc passer de 8 à 6 multiplex.

00f0000005544553-photo-logo-4g-orange.jpg

En fait une généralisation du MPEG-4


Le CSA concrétisera bien l'une de ses préconisations : généraliser le MPEG-4 (le H.264 en l'occurrence). En plus des chaînes HD qui ont toujours exploité le MPEG-4, les chaînes SD qui sont toutes en MPEG-2 à ce stade passeront donc en MPEG-4. Ce codec plus moderne permet d'obtenir la même qualité d'image avec des ressources nettement inférieures. Selon les règles des millièmes actuelles, une chaîne MPEG-2 SD occupe effectivement 160 millièmes, contre 95 millièmes en MPEG-4 SD et 325 millièmes en MPEG-4 HD.

Mais ce changement n'obéit plus à une logique d'augmentation du nombre de chaînes HD, comme c'était prévu initialement, mais au maintien du bouquet existant avec des ressources inférieures. Car en généralisant le MPEG-4 et en cessant la diffusion simultanée SD et HD des chaînes historiques, il ne restera de la place que pour une chaîne HD supplémentaire.

19 des 33 chaînes en HD en réduisant la qualité ?


Pour augmenter le nombre de chaînes HD, des réductions du débit d'encodage sont à l'étude. Les passage de 3 à 4 voire 5 chaînes HD par multiplex ont été expérimentés, mais rien n'est encore acté. En passant de 4 à 3 chaînes par multiplex, c'est-à-dire de 325 à 250 millièmes en MPEG-4 HD, soit une diminution de 30 %, et de 95 à 80 millièmes en MPEG-4 SD (20 %), il faudrait maintenir 14 chaînes en SD pour pouvoir en diffuser 19 en HD. Les progrès des encodeurs permettraient toutefois de maintenir la même qualité d'image.

Pour généraliser la HD avec les normes actuelles il faudrait donc faire des concessions sur la qualité. Il faudrait passer de 3 à 5 chaînes par multiplex et compter sur l'abandon des 5 chaînes de la TNT payante, suite à l'arrêt début 2015 de TF6 et d'Eurosport. Le salut viendra de la nouvelle norme de diffusion DVB-T2, qui accroit la bande passante à bande de fréquence constante, ainsi que du codec HEVC, qui permet de maintenir la même qualité avec deux fois moins de bande passante. Des expérimentations ont commencé en mai dernier, en vue d'une mise en service à partir de 2018. Mais d'ici là l'heure sera à l'Ultra HD, qui est quatre fois plus définie que la Full HD et qui impliquera à son tour des compromis...

Des téléviseurs HD Ready en pré-retraite


Contacté par nos soins, le CSA répond partiellement : « La généralisation du MPEG-4 pourrait éventuellement permettre le passage de chaînes en HD en 2016. Cependant, l'ampleur de cette conversion dépend de facteurs, notamment technologiques, qui restent à approfondir. » On attend donc les modalités précises, qui seront l'occasion de revenir sur les implications pour les consommateurs, car de nombreux téléviseurs encore en circulation ne sont pas compatibles avec ce codec.

00f0000001798440-photo-logo-hd-tv.jpg
Les téléviseurs "HD Ready" ne seront probablement plus capables de recevoir la TNT en 2016

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top