Le CSA refuse que LCI, Paris Première et Planète+ passent en TNT gratuite

29 juillet 2014 à 16h24
0
Après plusieurs mois d'auditions et de délibérés, le CSA a finalement rendu sa décision mardi : il refuse que les chaînes LCI, Paris Première et Planète + rejoignent la TNT gratuite.

03146124-photo-csa.jpg
Le CSA a dit non : LCI, Paris Première et Planète + ne rejoindront finalement pas la TNT gratuite, contrairement à ce que souhaitaient leurs trois propriétaires (TF1, M6 et Canal+). Dans sa décision, rendue publique mardi après-midi, le conseil supérieur de l'audiovisuel affirme que trois chaînes supplémentaires bousculeraient un marché de la TNT gratuite encore fragile, en raison de l'installation récente de nouveaux acteurs et d'une conjoncture publicitaire difficile.

S'il estime que les conditions ne sont pas réunies, à date, pour autoriser le passage en gratuit de ces trois chaînes, le CSA laisse tout de même ouverte la porte d'un hypothétique réexamen en cas d'évolution « plus favorable des conditions de marché ».

Bien que les arguments avancés pour justifier cette décision soient communs aux trois chaînes, le CSA précise tout de même sa position quant à chacun des trois dossiers, soumis au vote des Sages de façon indépendante.

Concernant LCI, pour laquelle TF1 réclame le passage au gratuit depuis 2011 (après l'avoir refusé), il invoque le risque de « déstabiliser les deux chaînes d'information déjà existantes » (i>Télé et BFM TV) pour motiver son refus. Paris Première présenterait quant à elle le risque « d'affecter la viabilité économique et financière » de chaînes concurrentes visant un auditoire analogue. Planète+ serait enfin trop jeune (la chaîne émet depuis 2012) pour que la TNT gratuite diffuse une deuxième chaîne documentaire (aux côtés de RMC Découverte).

TF1 a annoncé qu'en cas de refus, il fermerait LCI d'ici la fin de l'année, laissant quelque 250 collaborateurs sur le carreau. Pour diminuer la portée de cet argument social auprès du CSA, i>Télé et BFM ont promis qu'elles proposeraient des postes à une partie des effectifs concernés, mais l'avenir de la chaîne en tant que tel parait compromis, TF1 n'ayant a priori pas envie de prêter l'oreille aux velléités de rachat récemment formulées par le trio Niel, Pigasse et Bergé, déjà propriétaire du Monde.

Tout ou partie des trois groupes concernés pourraient décider d'attaquer cette décision. Le CSA publiera mercredi les études d'impact qui l'ont motivée.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
SFR dévoile sa Box 8, une box barre de son
scroll top