Free Mobile : forfaits, tarifs, couverture, l'offre en détails

12 septembre 2016 à 14h42
0
Free Mobile, quatrième opérateur à prendre place au sein du marché de la mobilité en France, propose depuis janvier 2012 deux forfaits. Si vous souhaitez tout savoir de l'offre, de la couverture aux tarifs, vous êtes sur la bonne page.

Si certains opérateurs disposent d'une gamme de forfaits tellement larges que nombreux sont ceux qui pourraient s'y perdre, ce n'est pas le cas de Free Mobile. L'offre est on ne peut plus simple, réduite à deux forfaits et donc plutôt claire pour le consommateur.

Cependant, le choix d'un opérateur et de l'un de ses forfaits n'est pas aussi simple et demande que l'on s'intéresse à la couverture de son réseau, à la qualité de l'après-vente ou aux divers services proposés.

Ce sont donc tous ces éléments que nous allons évoquer ici, afin que vous puissiez tout savoir de l'offre Free Mobile.

Les deux forfaits en détails



Chez Free Mobile, vous n'avez que deux choix : soit vous optez pour un forfait tout illimité doté d'une très généreuse enveloppe data de 50 Go, soit vous vous contentez d'un forfait aux prestations minimales, inclus deux heures d'appels, des SMS/MMS illimités et... 50 Mo de data.

Le forfait à 19,99 euros


Free commercialise son forfait « premium » au tarif de 19,99 euros mensuels. Un prix qui, contrairement à ce que peut faire la concurrence, n'évolue presque jamais, en dehors de très épisodiques ventes privées. Pour ces 19,99 euros, vous disposez :
  • d'appels illimités vers les mobiles en France métropolitaine, Etats-Unis, Canada, Alaska, Hawaï, Chine et DOM et vers les fixes en France métropolitaine et de 100 destinations ;
  • des SMS illimités en France métropolitaine et vers DOM ;
  • des SMS illimités depuis les DOM et la zone Europe vers les clients des opérateurs mobiles français ;
  • des MMS illimités en France métropolitaine ;
  • d'une enveloppe de 50 Go de data.

08575790-photo-free-mobile.jpg

Concernant cette dernière, et puisqu'il s'agit là d'un des arguments commerciaux forts chez Free Mobile, il convient de la détailler davantage. En vérité, vous ne disposez de 50 Go que sous certaines conditions : surfer sur le réseau 4G en propre de l'opérateur, et donc disposez d'un appareil compatible avec la 4G de Free Mobile. La question de la couverture, que nous traiterons plus avant, prend alors une importance de taille.

Ceux qui disposent d'un terminal compatible, mais qui sont trop éloignés d'une antenne Free Mobile voient cette enveloppe data restreinte à 20 Go. Et si d'aventure votre smartphone n'est pas compatible 4G, vous n'avez finalement droit qu'à 3 Go. On est alors loin, très loin des 50 Go.

Sachez enfin, que Free Mobile inclut dans cette offre son « Pass Destination » : dans les pays concernés par ce Pass, vous pouvez profiter des appels, SMS et MMS émis et reçus en illimités depuis la destination en question (et vers la France métropolitaine), et de 3 Go de data en 3G (décomptés de l'enveloppe globale et avec blocage si dépassement). Pour chacune des destinations visitées, vous bénéficiez de ces prestations durant 35 jours par an.

Le forfait à 2 euros


Partie pour ne proposer qu'un seul forfait d'après les dires de Xavier Niel, Free a toutefois revu sa copie pour mettre à disposition des « petits consommateurs et des plus démunis » un forfait basé sur le tarif social mobile voulu par le gouvernement. Pour rappel, un forfait labellisé de la sorte doit répondre aux critères suivants : une durée d'appel minimum de 40 minutes par mois, l'envoi de 40 SMS ainsi que la possibilité d'être joint à tout moment, pour un prix plafonné à 10 euros par mois.

Free livre ici une copie qui remplit complètement ces critères, puisqu'elle propose :
  • 2h d'appels vers les mobiles en France métropolitaine, Etats-Unis, Canada, Alaska, Hawaï, Chine et DOM et vers les fixes en France métropolitaine et de 100 destinations (puis 0,05 euro/min pour la France métropolitaine) ;
  • SMS illimités en France métropolitaine et vers DOM ;
  • MMS illimités en France métropolitaine ;
  • un tarif réduit de 2 euros par mois.
Notez que la data n'est pas totalement absente de ce forfait, puisque vous disposez d'un quota de 50 Mo, en 3G comme en 4G. Au-delà, il faudra compter 5 centimes le Mo supplémentaire.

08575788-photo-free-mobile.jpg

Si ce forfait est bien plus modeste en termes d'avantages que celui à 19,99 euros, il demeure compatible avec un usage à l'étranger. Cependant, les options « Internationale » (vers l'étranger) et « Voyage » (depuis l'étranger) apportent juste la possibilité d'utiliser son smartphone vers ou en dehors de la France métropolitaine. Par ailleurs, Free demande une avance sur consommation de 10€ payable par carte bancaire lors de la première activation de l'une des deux options.

Pour le reste, les communications s'effectue selon la grille tarifaire de l'opérateur, que vous pouvez retrouver sur cette page.

Deux forfaits, deux philosophies, tous les usages ?


Si le premier forfait est clairement destiné à toutes les personnes qui utilisent de façon intensive leurs smartphones, ceux qui en ont un usage plus limité devront tout de même s'en contenter. Fidèle à sa tradition, Free n'a en effet pas souhaité multiplier les offres, quitte à ne pas satisfaire tout le monde. Car si le tarif unique et agressif de 29,99 euros de son offre ADSL a séduit de nombreuses personnes de par sa simplicité, il faut rappeler que Free est arrivé relativement tôt sur le marché de l'ADSL.

Au contraire, Free Mobile est arrivé sur le marché de la téléphonie mobile dix ans après ses principaux concurrents. Les habitudes sont déjà bien ancrées, les profils bien déterminés. Avec son offre à 19,99 euros, Free compte donc sur une évolution des usages vers une consommation toujours plus importante de l'Internet et de la téléphonie. Difficile de leur donner tort. Toutefois, certaines personnes dont la consommation est plus modérée voyaient dans l'arrivée de Free Mobile la possibilité d'obtenir des prestations équivalentes ou légèrement supérieures pour un prix nettement plus réduit. Ce qu'offre Free avec son forfait, ce sont surtout des prestations très supérieures.

Sur son offre à 2 euros au contraire, c'est le critère prix qui se révèle déterminant. Cette offre représentait à sa sortie une réelle avancée pour les utilisateurs qui ne possédaient pas de smartphones, et qui étaient encore nombreux. Aujourd'hui, près de 60% des Français sont équipés d'un tel téléphone et le surf mobile a pris une telle place que ce forfait semble moins intéressant qu'auparavant, d'autant que les 50 Mo paraissent de plus en plus insuffisants, même en cas de surf très sporadique. D'ailleurs, si les souscriptions au forfait à deux euros étaient majoritaires il y a deux ans, ce n'est plus le cas depuis le printemps dernier.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Nintendo va lancer une manette Switch inspirée de la Super Nintendo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top