Microsoft bloque l'utilisation de Skype for Web sur les navigateurs hors Chrome et Edge

le 13 mars 2019 à 14:20
 0
Skype for web

Microsoft commence à favoriser le moteur de rendu Chromium pour sa technologie d'appels audio et vidéos intégrée. Ces restrictions n'ont pourtant aucune explication technique, les autres navigateurs supportant tous les codecs nécessaires.

C'est le site Ars Technica qui révèle que la dernière mise à jour de la version web de Skype n'est plus supportée que par Google Chrome et Microsoft Edge. Elle intègre le support des appels vidéo HD ainsi que l'enregistrement des appels entre autres fonctionnalités.

Une mise à jour réservée à Chromium qui n'a aucun argument technique


Firefox, Opéra ou encore Safari sont exclus et leurs utilisateurs seront contraints de télécharger l'application de bureau pour pouvoir converser avec leurs proches sur Skype. Microsoft explique la chose par des problèmes de codecs sur ces navigateurs.

Le site explique qu'aucune contrainte technique ne privilégie ces deux navigateurs par rapport à ses concurrents. Tous supportent à la fois le H.264 et le VP8. Les appels Google Hangouts pouvaient fonctionner dans Firefox, sans même installer un plug-in dédié.

Microsoft va privilégier le moteur de rendu Chromium, qui est intégré à Google Chrome mais aussi bientôt au navigateur Edge, dont l'éditeur prépare une refonte technique totale pour mieux s'adapter aux technologies web modernes.

Derrière cette décision, la crainte d'un monopole de Google sur les technologies web


Tout indique finalement que cette décision est plus d'ordre stratégique que technique. Microsoft souhaite concentrer son travail en fonction de ce qu'il appelle la « valeur client ». En d'autres termes, l'éditeur de Redmond va uniquement travailler à adapter ses services à Chromium, qui représente plus de la moitié des parts de marché des navigateurs Internet aujourd'hui.

Edge passant très prochainement à Chromium, Microsoft ne souhaite pas se disperser et déployer des investissements pour des navigateurs à la part de marché négligeable sur le plan mondial.

Cela fait craindre à Ars Technica un web dédié aux solutions et technologies de Google, ce qui équivaudrait à une situation inquiétante de quasi-monopole et plus encore si d'autres entreprises comme Microsoft se décidaient finalement elles aussi à passer à Chromium.



Modifié le 15/03/2019 à 14h26
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Google lance en catimini une version web de son gestionnaire de podcasts. Le logiciel, clairement en cours de développement, ne permet que la lecture d’émissions, sans autre fonctionnalité.
Il y a quelques heures nous vous parlions de la récente adhésion de Kodi à la fondation Linux.
Une équipe de chercheurs de l’Institut de Technologie de Géorgie a mis au point une interface en réalité augmentée permettant aux handicapés moteurs de contrôler à distance un robot humanoïde dans l’espoir d’améliorer leur quotidien.
08:04 | Robotique
Chaque semaine, l'équipe Clubic vous livre un petit résumé de la semaine en 7 actualités high tech.
22/03 | Clubic
A l'image de nombreux autres services Google, le logiciel Maps va lui aussi céder à l'appel du Material Design, avec quelques petites modifications esthétiques.
Indiescovery, c'est votre rendez-vous avec le jeu vidéo indépendant. Une chronique libre rédigée avec passion après 2h12 de jeu exactement. Si on vous en parle, c'est qu'on a aimé. Bonne découverte !
22/03 | Jeux vidéo
La multinationale, qui souffre de la concurrence d’Amazon (notamment en ligne), étudie sérieusement la possibilité de fonder son propre service de cloud gaming. Une initiative assez peu étonnante.
Proposée par la Commission de régulation de l’énergie à la fin du mois de janvier, l’augmentation des tarifs réglementés de l’électricité devrait entrer en vigueur en juin.
22/03 | Énergie
C’est confirmé : un cadre de Huawei a indiqué ce mercredi 20 mars que les TV du constructeur chinois arriveraient bien le mois prochain sur le marché.
Comme la plupart des autres opérateurs téléphoniques, Free cherche en permanence à attirer de nouveaux clients dans son escarcelle. La firme de Xavier Niel n’est donc pas avare de promotions sur ses forfaits, comme le prouvent les offres sur son forfait 50 Go ou sa Freebox Mini 4K. Mais l’opérateur ne s’arrête pas là dans son offensive, car il propose aussi très régulièrement des ventes privées. C’est d’ailleurs le cas actuellement pour le forfait 40 Go et la Freebox Révolution, qui passent respectivement à 8,99€ et 9,99€ par mois jusqu’à demain matin 8h.
22/03 | Bon plan
Le géant du streaming déploie un nouvel abonnement pour ses utilisateurs en Inde. Uniquement réservé aux mobiles et moins cher que les forfaits classiques, cet abonnement vise à rendre la plateforme >.
22/03 | Netflix
Dans le but de célébrer son premier anniversaire, PUBG Mobile a mis en ligne une toute nouvelle mise à jour qui regorge de cadeaux et autres améliorations sur les différentes maps. De quoi occuper les plus de 200 millions de joueurs à travers le monde qui plongent dans ce battle royale régulièrement.
22/03 | Jeux vidéo
Amazon teste depuis plusieurs mois l’affichage de vidéos dans les résultats de recherche sur l’application iOS...
22/03 | Amazon
Une vulnérabilité découverte par un expert en sécurité permettait à des personnes mal intentionnées d’accéder à certaines données utilisateurs depuis Google Photos.
Trois personnes ont été condamnées à de la prison ferme pour avoir diffusé en streaming et illégalement des matchs de Premier League.
scroll top