Rapidshare publie un manifeste à destination des cyberlockers

19 avril 2012 à 18h22
0
0118000004237502-photo-rapidshare.jpg
Le service d'hébergement de RapidShare vient de publier un manifeste contre le piratage, qui détaille le comportement que devraient avoir selon lui les cyberlockers de la Toile. Une façon de souligner l'engagement de l'entreprise contre le piratage de fichiers en ligne.

Depuis la fermeture de Megaupload, nombreux sont les services d'hébergement de fichiers qui ont modifié leur manière de fonctionner, soit en supprimant certaines fonctions de rétribution des utilisateurs, soit en bridant le débit de téléchargement. D'autres ont choisi une autre voie : c'est le cas de RapidShare qui présente aujourd'hui son manifeste à destination des cyberlockers... et, par la même occasion, aux internautes et autres ayants-droit qui voudraient juger de sa bonne foi.

Nommé « Responsible Practices for Cloud Storage Services » - « Pratiques responsables pour les services de stockage en ligne » - le document de 4 pages dresse une liste de comportements qui, selon RapidShare, devrait être adoptée par toutes les plateformes de ce type. Par exemple, le manifeste explique que les services devraient s'assurer que leurs membres ont bien inscrits une adresse email valide, pour que, « dans le cas où un ayant-droit cherche des informations sur le titulaire d'un compte pour le biais de procédures juridiques valides, la plateforme dispose d'informations valides à transmettre en retour, ce qui peut faciliter une enquête ».

De même, RapidShare estime que les services devraient « désactiver le compte d'un utilisateur non seulement lorsqu'il a la preuve de pratiques illégales, mais également quand les ayants-droit ont des raisons suffisantes pour le soupçonner ». En somme, selon le cyberlocker, il n'y aurait pas besoin de preuves pour fermer un compte : « En d'autres termes, les membres sont coupables jusqu'à preuve du contraire » résume Torrent Freak.

Autre action sugérée par le manifeste : la modification de la politique de confidentialité des services pour « établir que les plateformes disposent du droit d'inspecter les fichiers de fraudeurs accusés de récidive qui, après un avertissement donné par le service, n'auraient pas fait d'effort pour justifier le caractère légal de leur pratique ou le fait qu'ils n'ont pas violé les conditions d'utilisation du service. » Encore une fois, se serait donc à l'utilisateur de se défendre dans tous les cas.

Retournement de veste ?

Certains éléments du manifeste prêtent néanmoins à sourire lorsqu'on se souvient d'anciennes déclarations de RapidShare. On peut notamment y lire que « Les services doivent déployer suffisamment de personnel pour traiter le volume de notifications qui arrivent, sans retard persistant. » Or, RapidShare soutenait encore le mois dernier qu'il lui était impossible de surveiller tous les fichiers mis en ligne sur ses serveurs, du fait de leur nombre important. Ça n'a cependant pas empêché le service d'être condamné à agir en ce sens par le tribunal de Hambourg.

En somme, le manifeste de RapidShare donne beaucoup d'idées déjà mises en avant par d'autres, à commencer par les ayants-droit, et souvent au détriment de l'utilisateur. Le service cherche de toute évidence à mettre en avant sa bonne volonté dans la lutte contre le piratage. « RapidSare a toujours embrassé l'obligation de protéger la propriété intellectuelle et le droit d'auteur. L'annonce d'aujourd'hui porte cette responsabilité à un nouveau niveau » a commenté Daniel Raimer, un porte-parole du service. Reste à savoir comment les autres cyberlockers vont prendre la chose.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top