Le trafic BitTorrent chute aux USA mais progresse en Europe

Par
Le 13 novembre 2013
 0
Une étude réalisée par l'agence Sandvine souligne une baisse importante du trafic de BitTorrent aux Etats-Unis, où des plateformes légales tiennent à l'inverse le haut du pavé. En Europe, la situation est cependant différente.

00fa000005305292-photo-logo-bittorrent-inc.jpg
Souvent pointé du doigt pour sur utilisation au cœur de plateformes de téléchargement illégal, le protocole BitTorrent n'a plus le vent en poupe aux USA où l'usage de BitTorrent a baissé de 20% au cours des 6 derniers mois, pour ne représenter actuellement que 7% du trafic global en Amérique du Nord.

« Pour la première fois, le partage de fichiers peer-to-peer a chuté en dessous de 10% du trafic total en Amérique du Nord, ce qui est une différence très nette par rapport aux 60% qu'il consommait il y a 11 ans » souligne David Caputo, le responsable de Sandvine. La raison de cette baisse importante s'explique selon les analystes par la multiplication des offres légales, une théorie validée par les chiffres puisque YouTube (18,6%) et Netflix (31,6%) trustent à eux deux 50% du trafic Web en Amérique du Nord.

Le peer-to-peer toujours star en Europe

Mais le trafic BitTorrent ne chute pas partout : en Europe, près de la moitié de la bande passante est allouée au protocole peer-to-peer, malgré une ascension fulgurante de Netflix dans les pays où la plateforme est disponible - le service représente 20% du trafic de la Grande-Bretagne, 2 ans après son lancement dans le pays.

« En Europe et dans d'autres pays du monde, il est beaucoup plus difficile de regarder des films récents et des séries télé à la demande, par conséquent le téléchargement non autorisé via BitTorrent continue de progresser » explique le fondateur de TorrentFreak à la BBC.

Pour les analystes, l'émergence d'une offre légale plus efficace va contribuer à faire baisser l'utilisation de BitTorrent pour le téléchargement illégal, même si la plupart s'accordent sur le fait qu'une partie des internautes n'abandonnera pas cette pratique dans tous les cas.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top