BitTorrent fait campagne pour se détacher du piratage

le 20 décembre 2012 à 15:21
 0
La société éditrice du logiciel BitTorrent vient de lancer un site Web visant à briser les idées reçues associant trop souvent le service uniquement à des activités pirates. Nommé « Does BitTorrent = Piracy ? », le site donne de nombreux exemples d'usages du protocole, qui n'ont rien d'illégaux.

01F4000005625300-photo-bittorrent.jpg

Non, utiliser BitTorrent n'est pas (toujours) synonyme de piratage : c'est le message simple et concret que BitTorrent Inc. souhaite faire passer par l'intermédiaire de son site Internet « de campagne ». Ce dernier, particulièrement simple, liste une série d'exemple d'utilisation de BitTorrent par des services et organismes tout à fait légaux, comme Wikipédia et Facebook, ou cite des œuvres culturelles libres de droits qui sont diffusées par le biais de fichiers torrents.

Les exemples continuent de défiler tant que l'internaute clique sur le bouton « je ne suis toujours pas convaincu ». Chaque situation est étayée de liens qui renvoient vers des sources diverses, parfois vers des fichiers torrents directement. « BitTorrent s'est engagé à bâtir un futur durable pour les contenus » explique simplement l'entreprise en bas de la page.

Si le site en lui-même ne renvoie pas au site de BitTorrent et se contente de mettre en avant le logo de l'entreprise, Eric Klinker, son PDG, a tout de même publié mercredi un billet de blog dans lequel il justifie la démarche. « Nous entendons que nous avons tué le cinéma, les stars de la radio et l'industrie du contenu. Nous entendons que nous sommes la matière noire du Web et le ventre miteux d'Internet. Mais nous ne le sommes pas : nous sommes des scientifiques, des ingénieurs, des développeurs et des designers engagés à construire un meilleur Internet. »

Sans surprise, Eric Klinker souligne que BitTorrent ne cautionne pas et n'encourage pas le piratage et n'héberge pas de contenu illicite. Comme son site de campagne, il souligne que de nombreuses entreprises utilisent le protocole pour leurs propres services, tel Blizzard qui permet le téléchargement des données de ses jeux via BitTorrent.

Si la démarche est légitime, difficile de dire si un tel site suffira à balayer les idées reçues. BitTorrent, comme d'autres services liés au transfert ou à l'hébergement de fichiers, est intimement lié à la notion de téléchargement illégal. La volonté de la société de redorer son blason n'est pas sans rappeler les multiples initiatives du datalocker Rapidshare pour se racheter une conduite.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

La multiplication des plates-formes de téléchargement de jeux sur PC pose un certain nombre de problèmes. Parmi les plus épineux, la nécessité d’installer le lanceur spécifique à chaque plate-forme récolte la majorité des suffrages.
18:14 | Steam
Pour les amateurs de RPG occidentaux, BioWare est synonyme de souvenirs impérissables. Baldur’s Gate, Planescape Torment, Star Wars KOTOR, Mass Effect et tant d’autres sont parmi les figures tutélaires de ce genre. Ce qui n’a pourtant pas empêché le studio de connaître quelques revers ces dernières années. Entre la polémique entourant la fin de Mass Effect 3 et le semi-échec de Masse Effect Andromeda, le studio avait grand besoin de redorer son blason.
C'est lundi prochain que la marque à la pomme organisera sa keynote en direct du Steve Jobs Theater de Cupertino. Elle sera bien évidemment diffusée dans le monde entier, et les fans français de la firme dirigée par Tim Cook pourront se réunir dans la boutique des Champs-Elysées pour la suivre.
16:12 | Apple
Le groupe Volkswagen et Northvolt créent le consortium European Battery Union >> (EBU), pour participer au financement de la recherche, du développement et de la mise en œuvre industrielle des technologies de batteries.
Mais que peut bien nous réserver Samsung avec son futur Galaxy A90 ? Sur le site officiel indonésien de la marque, mention a été faite d’un écran Notchless Infinity >> réservé au terminal. Une information qui laisse entendre que l’appareil se passerait à la fois d’encoche et de trou dans l’écran destiné au capteur photo frontal.
Jeudi 21 mars, Amnesty International a dénoncé les pratiques des constructeurs de véhicules électriques.
C’est avec une certaine impatience que nous attendions de tester ce Kit HutoPi, console DIY presque "prête à l'emploi" basée sur un Raspberry Pi. Une solution qui permet de se mettre au retrogaming facilement ? C'est ce que nous allons voir.
12:08 | Raspberry Pi
En Norvège, un nombre indéterminé de Nokia 7 Plus envoyaient des données personnelles de leurs utilisateurs vers la Chine, apprend-on de la NRK. HMD Global a répondu à ces accusations au travers d’un communiqué adressé il y a quelques heures à Android Authority, qui avait relayé l’enquête du média norvégien.
11:07 | Nokia
Google lance en catimini une version web de son gestionnaire de podcasts. Le logiciel, clairement en cours de développement, ne permet que la lecture d’émissions, sans autre fonctionnalité.
Il y a quelques heures nous vous parlions de la récente adhésion de Kodi à la fondation Linux.
Une équipe de chercheurs de l’Institut de Technologie de Géorgie a mis au point une interface en réalité augmentée permettant aux handicapés moteurs de contrôler à distance un robot humanoïde dans l’espoir d’améliorer leur quotidien.
08:04 | Robotique
Chaque semaine, l'équipe Clubic vous livre un petit résumé de la semaine en 7 actualités high tech.
22/03 | Clubic
A l'image de nombreux autres services Google, le logiciel Maps va lui aussi céder à l'appel du Material Design, avec quelques petites modifications esthétiques.
Indiescovery, c'est votre rendez-vous avec le jeu vidéo indépendant. Une chronique libre rédigée avec passion après 2h12 de jeu exactement. Si on vous en parle, c'est qu'on a aimé. Bonne découverte !
22/03 | Jeux vidéo
scroll top