BitTorrent fait campagne pour se détacher du piratage

20 décembre 2012 à 15h21
0
La société éditrice du logiciel BitTorrent vient de lancer un site Web visant à briser les idées reçues associant trop souvent le service uniquement à des activités pirates. Nommé « Does BitTorrent = Piracy ? », le site donne de nombreux exemples d'usages du protocole, qui n'ont rien d'illégaux.

01F4000005625300-photo-bittorrent.jpg

Non, utiliser BitTorrent n'est pas (toujours) synonyme de piratage : c'est le message simple et concret que BitTorrent Inc. souhaite faire passer par l'intermédiaire de son site Internet « de campagne ». Ce dernier, particulièrement simple, liste une série d'exemple d'utilisation de BitTorrent par des services et organismes tout à fait légaux, comme Wikipédia et Facebook, ou cite des œuvres culturelles libres de droits qui sont diffusées par le biais de fichiers torrents.

Les exemples continuent de défiler tant que l'internaute clique sur le bouton « je ne suis toujours pas convaincu ». Chaque situation est étayée de liens qui renvoient vers des sources diverses, parfois vers des fichiers torrents directement. « BitTorrent s'est engagé à bâtir un futur durable pour les contenus » explique simplement l'entreprise en bas de la page.

Si le site en lui-même ne renvoie pas au site de BitTorrent et se contente de mettre en avant le logo de l'entreprise, Eric Klinker, son PDG, a tout de même publié mercredi un billet de blog dans lequel il justifie la démarche. « Nous entendons que nous avons tué le cinéma, les stars de la radio et l'industrie du contenu. Nous entendons que nous sommes la matière noire du Web et le ventre miteux d'Internet. Mais nous ne le sommes pas : nous sommes des scientifiques, des ingénieurs, des développeurs et des designers engagés à construire un meilleur Internet. »

Sans surprise, Eric Klinker souligne que BitTorrent ne cautionne pas et n'encourage pas le piratage et n'héberge pas de contenu illicite. Comme son site de campagne, il souligne que de nombreuses entreprises utilisent le protocole pour leurs propres services, tel Blizzard qui permet le téléchargement des données de ses jeux via BitTorrent.

Si la démarche est légitime, difficile de dire si un tel site suffira à balayer les idées reçues. BitTorrent, comme d'autres services liés au transfert ou à l'hébergement de fichiers, est intimement lié à la notion de téléchargement illégal. La volonté de la société de redorer son blason n'est pas sans rappeler les multiples initiatives du datalocker Rapidshare pour se racheter une conduite.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top