Kim Dotcom se lance en politique en Nouvelle-Zélande

27 mars 2014 à 17h56
0
Le créateur de Mega Kim Dotcom continue à toucher tous les domaines : après le Web, le jeu vidéo et la musique, ce dernier vient de se lancer en politique en fondant son propre parti en Nouvelle-Zélande.

0226000007264084-photo-kim-dotcom.jpg

Malgré le risque d'extradition qui pèse sur lui, Kim Dotcom est plus actif que jamais. Tour à tour chanteur, entrepreneur et joueur expert en Call of Duty, le fondateur de feu Megaupload et de Mega ajoute une corde à son arc : la politique.
En effet, Kim Dotcom vient de fonder en Nouvelle-Zélande le Parti d'Internet, se définissant comme un « mouvement pour la liberté de l'internet et de la technologie, pour le respect de la vie privée et les réformes politiques ». Le parti se dote pour l'occasion d'un site Web, sur lequel Dotcom estime que son nouveau courant politique est « ce dont la Nouvelle-Zélande a vraiment besoin ».

Comme le nom du parti le laisse entendre, Kim Dotcom focalise son programme sur l'accès à Internet, qui doit être selon loin plus simple, plus rapide et moins cher. La question de la vie privée est également abordée. Si le parti en lui-même est tout ce qu'il y a de plus officiel et sérieux dans sa démarche, la mise en scène du programme est, quant à elle, particulièrement décalée : Dotcom s'offre même les services d'un sosie d'Obama dans l'une des vidéos.



Kim Dotcom embrasse donc la politique et en profite pour faire un énième pied de nez aux Etats-Unis, contre lesquels il est actuellement en guerre devant les tribunaux. Dans l'affaire Megaupload, le magnat du Web risque jusqu'à 20 ans de prison si son extradition vers les USA est validée par la justice néozélandaise en avril prochain.

Mais s'il appelle les néozélandais à se rendre aux urnes en septembre prochain à l'occasion des élections législatives du pays, Kim Dotcom ne pourra pas être lui-même candidat. D'une part, parce qu'il n'a pas la nationalité néo-zélandaise, et d'autre part, parce qu'il ne serait peut-être plus sur place sur la situation tourne mal pour lui. En attendant de pouvoir en dire plus sur les candidats qui représenteront le Parti d'Internet, ce dernier recrute des membres, et plutôt activement à en croire Dotcom. « Si nous continuons à enregistrer de nouveaux membres à ce rythme, nous en aurons bientôt plus que le Parti National » déclarait-il le 27 mars sur Twitter.


Une nouvelle occasion pour Kim Dotcom de faire parler de lui, quelques jours après l'annonce de l'entrée en bourse de Mega suite au rachat de l'entreprise TRS Investments.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top