Apple et Google vont arrêter (temporairement) d'écouter ce qu'enregistrent leurs assistants

Mathieu Grumiaux Contributeur
02 août 2019 à 19h19
0
Google Home Mini
© Mack Male / Flickr

Les deux entreprises ont stoppé leurs programmes d'analyse des enregistrements vocaux. Les sous-traitants d'Apple et Google ont pu avoir accès à des fragments de conversations incluant des informations personnelles.

Nos conversations privées étaient parfois enregistrées à notre insu par les assistants vocaux

Il y a de cela quelques jours, nous avons appris que nos assistants vocaux étaient bien moins cloisonnés que nous le pensions. En effet Apple ou Google envoyaient une petite portion des requêtes formulées à Siri ou Google Assistant à des sous-traitants pour analyser la comportement de la reconnaissance vocale et améliorer la compréhension.

Seulement, les assistants se déclenchent régulièrement par inadvertance et il n'était pas rare que les employés obtiennent des informations particulièrement intimes ou des informations personnelles leur permettant d'identifier les utilisateurs.

À la suite de cette découverte, le Commissaire à la protection des données et à la liberté de l'information de Hamburg, en Allemagne (HmbBfDI) a décidé d'interdire à Google l'envoi de ces fichiers audio pour une durée de trois mois. En application du RGPD, cette décision s'applique dans tous les pays de l'Union européenne.

Google et Apple stoppent les analyses humaines et réfléchissent à plus de transparence

Google indique désormais avoir stoppé le transfert de ces extraits audio, qui ne représentent selon elle que 0,2% du volume des conversations enregistrées par les assistants vocaux, et utiliser ce temps pour « évaluer la manière dont nous procédons aux écoutes audio, et établir comment nous pouvons aider nos utilisateurs à comprendre la manière dont leurs données sont utilisées ».

Apple n'a, pour sa part, pas attendu une décision des pouvoirs publics pour arrêter également le transfert des conversations, cette fois au niveau mondial, passées avec Siri. La Pomme explique également qu'elle va proposer un bouton permettant aux utilisateurs de Siri de refuser l'enregistrement de leurs échanges, ce que propose depuis longtemps Google, même si cette option n'est pas des plus visibles.

Le constructeur californien, qui voit son image de chevalier blanc de la confidentialité écornée, se devait de réagir vite pour éviter que l'affaire ne prenne plus d'importance. Le HmbBfDI avait d'ailleurs aussi invité Apple à stopper ces pratiques.

Source : 9to5Google
9 réponses
8 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Des députés proposent de taxer les véhicules en fonction de leur poids
Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
La nouvelle Livebox d'Orange est enfin dévoilée !
Red Dead Redemption 2 : la version PC réclamera
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Le gouvernement américain bannit huit nouvelles entreprises chinoises de la tech
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top