Le projet Common Voice de Mozilla désormais en français

Par ,
le 09 juin 2018
 0
Mozilla travaille pour développer la reconnaissance vocale, et a lancé en juillet 2017 le projet « Common Voice ». Objectif : rendre accessible au plus grand nombre une base de voix pour aider le développement d'applications et services. Bonne nouvelle : le projet intègre désormais le Français.

La voix est l'un des enjeux majeurs de l'internet de demain. Pour rendre accessibles des applications et interfaces avec un service vocal adapté, Mozilla a lancé Common Voice. Il est désormais possible d'enrichir la base de connaissances en français, mais aussi en allemand ou en gaélique. 40 autres langues seront bientôt accessibles.

common voice


Le Français ajouté à Common Voice


« Vous pouvez donner un peu de votre voix pour nous aider à créer une base de données libre, utilisable par n'importe qui pour réaliser des applications innovantes, y compris sur le web » expliquent les initiateurs du projet Common Voice sur le site dédié.

Common Voice vise en effet à rassembler des extraits de voix pour en faire une immense librairie d'extraits audio dans laquelle puiser pour créer des interfaces.
Pourquoi un tel projet ? Parce que la voix et la capacité des interfaces à proposer une langue adaptée à l'utilisateur sont des sujets d'importance pour les géants du net. Les objets connectés à reconnaissance vocale sont déjà là.

Les systèmes contrôlés par la voix (en voiture, à la maison) sont aussi autour de nous au quotidien, et vont se généraliser (comme Google Home ou Amazon Echo). Mais il n'est pas toujours simple de faire se comprendre une interface et un humain... lorsqu'ils ne parlent pas exactement la même langue.

C'est tout l'objet de Common Voice. Aider l'intelligence artificielle, le machine learning et toutes les technologies qui émergent à mieux comprendre et communiquer avec les humains dans leur langue.

common voice


Un projet pour protéger la langue française


L'adoption de la technologie vocale et l'accès à l'information sont freinés par la barrière de la langue. 20% de la population mondiale maîtrisent l'anglais, or la grande majorité des innovations dans le domaine font de l'anglais leur langue de référence. Il est donc essentiel d'apporter la variété des langues sur la toile et dans toutes les interfaces, via la voix.

« [Avec l'anglais], les échanges deviennent plus faciles, mais il existe une richesse culturelle que nous devrions préserver. Les différentes langues fournissent un contexte culturel partagé plus profond, au point d'influencer nos schémas de pensée. C'est une partie de notre humanité que nous souhaitons conserver et soutenir avec la technologie » peut-on ainsi lire sur le blog de Mozilla.

Voilà pourquoi le français, l'allemand, le gaélique et plus de 40 autres langues font partie des projets de Common Voice. Vous voulez aider à la création de cette base de données et à la préservation de la langue française ? Alors rejoignez le site de Mozilla et la page dédiée au projet Common Voice.
Modifié le 08/06/2018 à 14h22
scroll top