Spotify voit son nombre d'utilisateurs (encore) augmenter, mais le revenu moyen baisser

Laura Léger Contributrice
02 août 2019 à 07h06
0
Une jeune femme qui écoute de la musique beaucoup trop fort !

Créée en 2006, la firme suédoise ne cesse de faire des émules. Malgré des inscriptions en constante augmentation, le chiffre d'affaires de la plateforme musicale de streaming ne cesse de baisser.

Le deuxième trimestre de cette année, qui s'est terminé en juin, a montré que la plateforme a enregistré 8 millions d'inscriptions à cette période, soit 500 000 de moins que ce que prévoyait la firme suédoise.

Des inscriptions en hausse, mais un chiffre d'affaires en baisse

Spotify a tout de même battu son record puisque la plateforme de musique a atteint cette année 232 millions d'utilisateurs par mois, dont 108 millions de payants. C'est plus que l'année dernière, puisque l'entreprise pouvait compter sur 217 millions d'utilisateurs, dont 100 millions de payants, recensés au mois de mars 2018.

Parmi ces utilisateurs mensuels, on comprend les utilisateurs payants (dont les utilisateurs « 30 jours gratuits ») mais aussi les non-payants. Spotify en déduit donc qu'elle « rate des inscriptions » et que c'est de « sa faute » si celles-ci ne se concrétisent pas.

Ainsi, ces inscriptions payantes et non-payantes font baisser de 1 % le revenu par utilisateur par rapport à 2018, retombant à 4,86 € par inscrit et, selon l'entreprise, les chiffres ne devraient pas s'améliorer.

statistique spotify
Image et données : Spotify (Évolution du nombre d'utilisateurs)


Spotify décide de réagir face à ces baisses de revenu

Plus tôt cette année, Spotify a attaqué Apple, l'accusant d'étouffer la concurrence puisque l'entreprise à la pomme réclamait 30 % à Spotify pour toute inscription à la plateforme de musique en achat in-app, l'obligeant à gonfler ses prix pour ne pas perdre d'argent. Le service de streaming devenait alors plus cher qu'Apple Music. Apple a nié les faits, mais Spotify a depuis trouvé une manière de détourner cela pour que les utilisateurs iOS payent les prix réels de la plateforme.


Depuis 2017, pour attirer de nouveaux abonnés, Spotify a lancé une campagne biannuelle d'inscription à 0,99 € pour les trois premiers mois (celle-ci n'est pas en cours actuellement). La plateforme a aussi récemment révélé discuter avec quatre grands labels de musique, sans citer leurs noms. Deux ont d'ores et déjà accepté les accords et les deux autres sont encore en discussion. Les profits de Spotify, que la firme renégocie chaque année, sont en lien avec ces accords.

L'entreprise suédoise est tout de même ravie de l'entrée des podcasts sur sa plateforme, comme Gimlet Media, Anchor ou encore Parcast, qui ont vu leurs audiences augmenter de 50 %. Barry McCarthy, le Directeur financier de Spotify, se dit d'ailleurs toujours prêt à acquérir de nouvelles émissions sur sa plateforme.


De même, l'arrivée de Spotify en Inde a apporté 2 millions d'utilisateurs de plus depuis fin avril, un démarrage dont se félicite la plateforme.

Spotify n'est pas encore à l'agonie puisque ses revenus sont estimés à environ 1,68 milliards d'euros avec une perte d'exploitation de 3,02 millions d'euros, soit moins que ce que les analystes prévoyaient. Ceux-ci voyaient la firme perdre plus de 56 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires de 1,65 milliards d'euros.

Source : Techcrunch
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
Certains MacBook Pro récents s'éteignent
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Cyberharcèlement, usurpation d'identité : une Française vivant aux USA condamnée à de la prison
Grève du 5 décembre : les meilleures applications mobiles pour contourner les perturbations
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top