Spotify permet aux annonceurs un ciblage publicitaire selon les podcasts écoutés

Mathieu Grumiaux Contributeur
19 juin 2019 à 11h12
0
Spotify

Le service de streaming va proposer aux annonceurs les données d'écoutes de podcasts pour mieux cerner les centres d'intérêt des auditeurs. Néanmoins il assure que les publicités ne seront pas insérées directement dans les émissions.

Des données précises qui font le bonheur des annonceurs


Avec son incursion de plus en plus prononcée vers le podcast, Spotify a récupéré une large quantité d'informations sur les hobbies ou les domaines d'activité préférés de ses abonnés.

Ce nombre de données a une valeur considérable aux yeux des annonceurs. Pour une marque de technologie, savoir quel utilisateur écoute des émissions dédiées à la high-tech ou à l'économie, par exemple, est une information précieuse lui permettant d'envoyer la bonne publicité au bon auditeur et ainsi, de maximiser ses retours sur investissement.

Spotify n'allait pas laisser passer l'occasion de monétiser un tel trésor : le service de streaming annonce aujourd'hui que les marques proposant de la publicité sur sa plateforme d'écoute auront désormais accès à ces informations et pourront les utiliser dans le cadre de leurs campagnes, en plus des statistiques d'écoutes musicales auxquelles elles avaient déjà accès - mais qui s'avéraient bien moins précises.


Un marché publicitaire qui pourrait doubler en seulement trois ans


The Verge explique que 10 pays seront concernés par ses annonces publicitaires ciblées et la France en fait partie. L'insertion de publicités se fera de la même manière qu'aujourd'hui et concernera les abonnés à Spotify ne disposant pas d'un compte Premium payant.

Spotify assure toutefois qu'il n'en profitera pas pour insérer des annonces dans le contenu des programmes et les créateurs de contenus resteront les seuls à pouvoir y insérer des publicités, selon les partenariats qu'ils auront conclu au préalable.

On comprend ainsi le très grand intérêt de Spotify pour le format podcast au cours des derniers mois, et la raison de ses investissements massifs. Le service souhaite désormais vendre ces précieuses informations et s'accaparer le gros du marché publicitaire estimé à 885 millions de dollars pour cette année, et plus d'1,6 milliards de dollars en 2022, selon les données de l'institut WARC.

Source :The Verge
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
Contre-nature ou nécessité absolue ? Un ventirad pour Raspberry Pi fait son apparition
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
La France va créer son commandement militaire de l'espace
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
Pour ou contre : la Nintendo Switch Lite est-elle (vraiment) une bonne idée ?
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
scroll top