Plainte de Spotify contre Apple : l'UE prête à ouvrir une enquête pour abus de position dominante

07 mai 2019 à 10h48
0
spotify.png

Alors que le géant du streaming musical avait annoncé avoir déposé plainte à l'encontre de la firme à la pomme en dénonçant ses pratiques anticoncurrentielles, l'Union européenne devrait lancer une enquête en ce sens dans les semaines qui viennent.

Spotify a visiblement bien fait de solliciter l'Union européenne, puisque celle-ci devrait ouvrir une enquête sur les pratiques d'Apple et son App Store. La société suédoise reproche à Apple d'imposer des règles qui l'avantagent systématiquement, grâce à son double statut de propriétaire de l'App Store et d'iOS. Ainsi, la marque à la pomme, accusée d'abus de position dominante, prendrait 30% de commission sur les achats et abonnements effectués depuis le service Spotify via sa boutique, ce qui pousserait la société plaignante à gonfler ses prix.

L'Union européenne peut taper dans le chiffre d'affaires d'Apple

Selon le Financial Times, la Commission de la concurrence de l'UE a bien examiné les arguments détaillés dans la plainte déposée par Spotify mais aussi interrogé des concurrents, clients et autres acteurs du marché. C'est ainsi qu'elle aurait décidé, avec de nombreux éléments entre les mains, d'ouvrir prochainement une enquête antitrust sur les agissements d'Apple.



L'Union européenne bénéficie de larges pouvoirs en la matière. En principe, elle peut exiger des services qui sont dans l'illégalité de modifier leurs pratiques commerciales pour mettre un terme à leurs pratiques anticoncurrentielles. Elle peut aussi infliger des amendes colossales pouvant atteindre 10% du chiffre d'affaires annuel d'une société en tort.

À travers son action, Spotify souhaite aboutir à trois changements majeurs. La société voudrait que l'ensemble des applications -et pas uniquement la sienne- soient soumises aux mêmes règles, y compris Apple Music. Elle demande aussi à ce que le système de paiement soit élargi et ne reste pas réduit aux tarifs d'Apple, et que les magasins d'applications ne puissent plus contrôler les communications entre les applications et leurs utilisateurs.

0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va cesser définitivement ses activités cette nuit
Convention citoyenne pour le climat : Macron promet 15 milliards d'euros et des réponses
Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
L’iPhone 12, livré sans chargeur ni écouteurs ?
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Selon Epic Games, la PS5 est
Pour Steve Sinofsky, ex boss de Windows, le Mac sous ARM sera

Discussions sur le même sujet

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top