Aux US, Spotify teste des pubs auxquelles l'utilisateur peut parler

Mathieu Grumiaux Contributeur
03 mai 2019 à 16h59
0
Spotify

Spotify teste actuellement une nouvelle forme de publicités plus interactives en utilisant le micro de son smartphone. Le client peut désormais répondre à l'annonce pour accéder au service proposé.

Spotify va apporter une nouvelle forme de publicités à son offre gratuite. Les utilisateurs américains du service de streaming vont commencer à recevoir des annonces les invitant à utiliser le micro de leur smartphone ou de leur tablette pour interagir directement avec elles.

Deux premières publicités qui demandent à l'utilisateur de faire entendre sa voix


Deux publicités vocales, l'une pour un podcast, l'autre pour la marque de déodorant Axe, donnent la possibilité de lire respectivement un épisode ou une playlist dédiée en prononçant la commande « Jouer maintenant ». La liste des marques partenaires sera élargie au fil des mois, mais Spotify n'a pas encore donné de date de lancement précise.

Pour les abonnés ne souhaitant pas participer à ces expérimentations, il suffit de se rendre dans les paramètres de l'application mobile et de désactiver l'option « Annonces vocales » afin de ne conserver que les publicités traditionnelles proposées au fil de l'écoute.

Source : Engadget
3 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
scroll top