Spotify veut devenir numéro un du podcast en un an... et il a un plan

07 mars 2019 à 07h01
0
Podcast

Après ces récentes acquisitions, Spotify va développer une plateforme dédiée aux podcasts qui aura la lourde tâche à la fois d'attirer les créateurs et de faire découvrir facilement de nouveaux programmes aux abonnés.

L'avenir de Spotify passera par le podcast. Le format, pourtant vieux de plusieurs années, connait un regain de popularité aussi soudain qu'important. Les médias traditionnels se tournent bien volontiers vers la diffusion en ligne de contenus exclusifs et des sociétés de production intégralement dédiées au podcast ont vu le jour partout dans le monde.

Le géant du streaming entend bien ne pas rater le train en marche et travaille activement à faire de son service la plateforme leader du secteur. Tout récemment, Spotify a acquis Gimlet Media, un éditeur de contenus à succès outre-Atlantique, pour 300 millions de dollars, ainsi que Anchor, un outil d'aide à la création et à la publication de podcasts. La suite des opérations est de les intégrer dans une plateforme répondant aux besoins des utilisateurs comme des créateurs de contenus.

Des algorithmes de recommandation qui ont fait leurs preuves

Le service de streaming va appliquer les mêmes dispositifs de curation qu'il utilise pour proposer des nouveaux morceaux à ses abonnés. Courtney Holt, Responsable du studio et de la vidéo chez Spotify, a déclaré lors d'un festival new-yorkais que les équipes en charge des algorithmes utilisés pour les playlists automatiques « Découvertes de la semaine » sont à pied d'œuvre pour appliquer leurs recettes aux podcasts.

L'expérience utilisateur va être repensée pour mieux accompagner la découverte de nouvelles émissions, selon ses sujets de prédilection, et proposer continuellement du nouveau contenu sans avoir à passer du temps dans le catalogue. Une démarche qui rappelle ce que Netflix applique aujourd'hui à la vidéo avec son fameux algorithme de recommandations.

Spotify va produire du contenu exclusif pour ses abonnés

Le contenu, justement, est l'autre pilier sur lequel le service de streaming entend s'appuyer. « Vous allez nous voir doubler nos dépenses d'investissement en contenu de podcast, et de plus en plus, cela deviendra exclusif sur la plateforme », a déclaré Barry McCarthy, Directeur financier de Spotify, lors d'une conférence.

Spotify va produire de nouvelles émissions exclusives à sa plateforme, sans toutefois passer toutes les émissions conçues par Gimlet Media sous sa bannière. Le service de streaming entend jouer l'ouverture et avancer progressivement, préférant convaincre les créateurs de le rejoindre plutôt que de leur forcer la main.

Ce sera le cas avec les outils développés par Anchor, qui permettent à un créateur d'enregistrer, publier et monétiser un podcast clé en main, et qui rejoindront cette nouvelle plateforme.

Un marché publicitaire en pleine explosion

Spotify espère, suite à tous ses investissements, réussir à dégager un bénéfice. Le milieu du podcast reste un nouveau terrain de jeu qui rapporte encore peu d'argent. En déployant une stratégie à mi-chemin entre exclusivités et centralisation des contenus déjà existants, l'entreprise suédoise espère gagner de l'argent à la fois en engrangeant de nouveaux abonnements pour ses contenus propriétaires et grâce à la publicité pour les membres gratuits.

Les annonces diffusées dans les émissions devraient représenter selon elle un montant de 659 millions de dollars en 2020 au niveau mondial. On comprend désormais mieux l'intérêt pour Spotify de ne pas laisser d'autres concurrents prendre de l'avance sur ce marché qui débute à peine.

Source : The Verge

0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
scroll top