Spotify lance son service d'analyse dédié aux labels et maisons de disques

Par
Le 12 novembre 2018
 0
spotify

Spotify a annoncé le lancement de Spotify Publishing Analytics, un outil d'analyse destiné aux éditeurs de musique. Il leur offre notamment une série de statistiques permettant de surveiller la performance de leurs artistes.

La plateforme de streaming musical Spotify propose déjà un dashboard pour les artistes et leurs managers, notamment pour suivre le succès de leurs morceaux. L'entreprise suédoise va à présent plus loin dans sa collaboration avec l'industrie musicale, en s'adressant aux labels et aux maisons de disques.

Analyser les performances de leurs artistes

Spotify présente Spotify Publishing Analytics comme « le premier outil d'analyse créé par un service de streaming musical à destination des producteurs ». Conçu en collaboration avec des maisons de disques, il est pour l'instant accessible en bêta limitée.

Le service offre un ensemble de statistiques aux labels pour suivre les performances de tous leurs artistes, avec des données par titre, par album ou par interprète. Les éditeurs peuvent ainsi consulter toutes les versions de leurs chansons ou obtenir des informations sur leur popularité dans les playlists.

Mieux rétribuer les artistes

Pour Spotify, l'objectif reste le même : « permettre aux artistes de vivre de leurs créations ». Avec ce nouveau service, la société entend rendre le marché plus transparent aux producteurs, afin qu'ils puissent plus facilement identifier des opportunités pour leurs créateurs. De cette façon, ces derniers pourront également être rémunérés en fonction de l'utilisation réelle de leurs morceaux.

C'est également le sens de la nouvelle législation américaine sur le droit d'auteur, le Music Modernization Act, qui affecte les plateformes de streaming. Spotify Publishing Analytics est donc un nouveau moyen pour l'entreprise de se placer en tant que soutien à l'industrie musicale en général, et non simplement comme un service à destination des consommateurs.

Source : TechCrunch
Modifié le 09/11/2018 à 16h35
scroll top