iTunes 10 : le tour de la nouvelle version et ses alternatives

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
17 septembre 2010 à 16h49
0

Les autres : AIMP, Foobar2000 et Winamp

Souvenez-vous de cette époque, pas encore si lointaine, où la guerre faisait rage entre les adeptes de Winamp et les fans de Foobar2000 ! Les deux logiciels, même s'ils sont plutôt discrets, sont toujours développés, et Foobar2000 a même fini par atteindre, début 2010, le stade de la version 1.0. Néanmoins, si Foobar2000 est resté fidèle à son minimalisme original, Winamp est devenu une vraie usine à gaz. Les nostalgiques des premières versions du logiciel peuvent néanmoins retrouver une expérience similaire avec plusieurs lecteurs, dont le très bon AIMP.

Foobar2000 : un classique fidèle à ses convictions

Apparu en 2002, et développé par Peter Pawlowski, un ancien de Nullsoft justement, Foobar2000 a toujours été caractérisé par une interface extrêmement austère et par une conception complètement personnalisable, ce qui en a rapidement fait le lecteur préféré des power users et des audiophiles soucieux de ne pas s'embarrasser avec un lecteur trop lourd (ce qu'était devenu Winamp à l'époque). Gérant un grand nombre de formats audio, et plusieurs fonctionnalités qui ont été un temps son apanage (la lecture « gapless », par exemple), il aurait de quoi faire fuir un néophyte au premier abord. Pourtant, même s'il ne paie pas de mine (à moins que l'on prenne le temps de télécharger les composants permettant de modifier son interface du tout au tout), Foobar2000 conserve certaines qualités indéniables. Une fois que l'on s'est fait à son interface plutôt crue, on en apprécie la légèreté et l'absence totale de fonctionnalités extra musicales. Foobar2000 est un lecteur de bibliothèque audio qui a su ne pas s'éparpiller. Pour ceux qui souhaiteraient le personnaliser, le choix est très vaste, entre de multiples visualisations et divers modules permettant d'ajouter des fonctionnalités supplémentaires, ainsi que des skins pour rendre son interface moins austère. Précisons néanmoins que si elle peut rebuter le grand pubiic, cet extrême dépouillement de l'interface par défaut peut également s'avérer intéressant pour des utilisateurs recherchant justement une interface pas trop intrusive ni tape-à-l'oeil.

012C000003561352-photo-foobar2000.jpg
012C000003561354-photo-foobar2000-ipod.jpg


Citons à ce sujet la présence d'un plug-in pour iPod au fonctionnement un peu tordu, mais étonnamment fonctionnel (il convertit même les fichiers non compatibles !), même avec un iPod nano 5G. Pas de chance en revanche avec un iPhone exécutant iOS 4, et nous n'avons pas pu tester la compatibilité avec les derniers Nano et Shuffle à l'heure où nous écrivons ces lignes. Pour le reste, les appareils MSC et MTP sont gérés. On peut également trouver un plug-in DLNA pour streamer sa musique depuis Foobar vers une PS3 ou une XBox 360. Bref, pour qui ne craint pas les interfaces un peu austères, Foobar2000 reste une référence, et on est même agréablement surpris que son développement soit toujours aussi actif !



Winamp : un classique qui vieillit mal

Les plus anciens d'entre vous se souviennent sans aucun doute de leurs premiers MP3 lus avec Winamp en 1998. Depuis, ce qui était à l'époque un petit lecteur des plus minimalistes et efficaces (un lecteur, une playlist et un égaliseur) est devenu le symbole même de l'évolution dans le mauvais sens d'un logiciel : à force d'ajouter des fonctionnalités et d'alourdir son interface, Winamp est devenu une sorte d'iTunes bis. Pas vraiment plus léger, encombré par divers partenariats (eMusic, 7 Digital...), et toujours plombé par un modèle économique obsolète qui fait payer l'importation de CD audio en MP3, ce que même Windows Media Player a cessé d'imposer depuis la version 10 !

012C000003561428-photo-winamp-interface-bento.jpg
012C000003561356-photo-winamp-interface-classique.jpg


Que reste-t-il à Winamp ? Ses plug-ins, ses multiples skins et sa compatibilité audio très étendue. Le logiciel pouvait également faire office d'alternative à iTunes pour gérer un iPod, mais cette prise en charge semble avoir pris du plomb dans l'aile : alors que Foobar2000 permet de gérer un iPod nano 5G (datant tout de même d'un an !) sans problème, Winamp, dans sa dernière version, ne bronche pas à son branchement (alors qu'il reconnaît un 3G). Pas plus de chance avec le plug-in alternatif ml_iPod : celui-ci nous gratifiant au passage d'un avertissement empreint d'un peu de mauvaise foi (« ça n'est pas notre faute, mais celle d'Apple) alors que ça fonctionne très bien en face !

Le logiciel propose une intégration web dans la lignée de Songbird, mais quitte à utiliser un iTunes bis, on préfèrera ce dernier, qui fait preuve de plus d'audace et permet d'importer un CD audio en MP3 sans s'acquitter d'une licence.

Bref, Winamp, s'il reste un lecteur audio/vidéo relativement compétent, n'a pas franchement bien vieilli. Même si ça n'est pas directement la faute de Nullsoft, il a en outre perdu sa compatibilité iPod très performante à l'époque, qui permettait d'en faire un des rares lecteurs vraiment universels quant à l'exportation vers un baladeur audio.



AIMP : un héritier du Winamp des débuts

Si Winamp est devenu, par la force des choses, une usine à gaz, d'autres logiciels ont repris le flambeau du « petit lecteur audio léger qui ne fait que ça et qui le fait bien ». C'est le cas d'AIMP, un logiciel pas franchement original, puisqu'il reprend à la lettre le concept du « vieux » Winamp : trois fenêtres (lecteur, playlist et égaliseur) et un accent mis sur la lecture. La prise en charge d'à peu près tous les formats de fichiers audio, libres ou non, est de la partie, et les plus Jacky d'entre nous trouveront leur bonheur parmi les visualisation et les effets DSP proposés. Bref, AIMP revient aux sources pré-iTunes, sans pour autant être totalement minimaliste au niveau de ses fonctionnalités. On trouve ainsi un éditeur de tags, une bibilothèque audio, ou encore une fonctionnalité de streaming permettant même d'enregistrer les webradios.

0190000003561430-photo-aimp.jpg


Voilà pour la version de base. Car AIMP, et c'est là sa principale force, propose également des fonctionnalités supplémentaires telles que la conversion audio, l'extraction de CD audio, une fonctionnalité magnétophone ou encore un éditeur de tag avancé. L'intérêt ? Si vous souhaitez vous contenter de la version de base, vous n'aurez tout simplement pas besoin de télécharger ce pack proposé sous la forme d'un téléchargement séparé. Qui plus est, ces modules sont des applications distinctes qui n'alourdissent pas inutilement le lecteur.




DoubleTwist : la solution miracle ?

Terminons ce tour d'horizon des alternatives à iTunes avec une vraie alternative, pour le coup, puisque DoubleTwist est tout simplement une copie quasi conforme d'iTunes, principalement destinée aux utilisateurs d'Android (en tous cas vendue comme telle, avec une intégration de l'Android Market). Même interface, même fonctionnement par glisser/déposer dans un panneau latéral... Mais avec un plus : le logiciel convertit à la volée les éléments transférés, et ce pour tous les appareils compatibles. Loin de se limiter à Android, Double Twist est en effet compatible avec une multitude de baladeurs utilisant le protocole MTP... Mais aussi avec certains iPod et même iPhone (à condition de ne pas utiliser iOS 4.0 qui ne semble pas géré lors de nos tests).

Que l'on soit clair : DoubleTwist n'apporte rien de vraiment original par rapport à iTunes dont il copie à peu près tout. Néanmoins, il fournit un moyen de synchroniser facilement et sans prise de tête du contenu, quelque soit son origine ou presque, sur un iPod même récent (nous l'avons testé avec un Nano 5G). Certains fichiers vidéo ne passent pas, mais on peut par exemple transférer de manière totalement transparente des fichiers WMV ! Intéressant, d'autant plus que le logiciel est également disponble sous Mac OS X. Les allergiques aux tags seront également ravis de pouvoir naviguer dans leur bibliothèque par dossier. La consommation mémoire de DoubleTwist est tout simplement gargantuesque (250 Mo en permanence sur notre machine !) mais si vous cherchez une solution simple pour transférer de la musique, des vidéos et des photos sur un iPod sans passer par iTunes ,c'est peut être encore ce que l'on trouve de mieux gratuitement.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
PS5 : Sony dévoile la manette DualSense
En pleine pandémie de COVID-19, Trump menace de ne plus financer l'OMS
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Yamaha présente trois amplificateurs rétro et des enceintes pour les audiophiles
Firefox 75 est de sortie et refont la barre de recherche

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top