iTunes : attention, Apple peut supprimer des films de votre catalogue

Par
Le 17 septembre 2018
 0
early-film-rentals-may-come-to-itunes.jpg

Parce qu'il ne possède plus la licence pour les diffuser sur iTunes, Apple a tout bonnement supprimé plusieurs films du catalogue de ses utilisateurs. Résultat : un twittos victime de cette injustice a décidé de tirer la sonnette d'alarme.

Si Twitter regorge de trolls en tout genre, et ce depuis sa création, il n'en reste pas moins une plateforme d'alerte capable de mettre en lumière des événements susceptibles de faire bouger les lignes. Et c'est exactement l'effet produit par un tweet signé Anders Da Silva. L'intéressé raconte ainsi sa petite mésaventure vécue le lundi 10 septembre : trois films préalablement achetés sur iTunes ont tout simplement disparu de son catalogue.

Apple, distributeur et non fournisseur


Pourquoi ? Comment ? Celui qui vit actuellement au Canada (et non en Australie comme l'indique son profil Twitter) envoie de ce pas un mail à la marque à la pomme pour comprendre les tenants et les aboutissants de cette sombre histoire. Surprise, ou pas, la multinationale américaine lui annonce que les fournisseurs ont retiré lesdits films du store canadien. Comprenez : Apple ne possède plus les licences de diffusion.



Et c'est bien là le problème : le groupe californien se cantonne à un rôle de distributeur, et non de fournisseur. Si Apple ne travaille plus aux côtés de certains fournisseurs, alors ces derniers n'hésiteront pas à interdire la diffusion de leurs contenus. Conséquences : les équipes de Tim Cook les effacent de leur plateforme... et du catalogue de leurs clients, malgré un achat préalablement effectué.

Des crédits de location en guise de consolation


Surtout, il semble que personne n'ait été prévenu d'une telle éventualité. Après une plainte auprès du support, Anders Da Silva s'est vu remettre quelques crédits de location en guise de consolation. Une bien maigre compensation au vu du préjudice causé, que l'internaute a refusé. Avant d'exiger un remboursement ou le retour des films disparus. En vain.

Son coup de sang aura eu le mérite de récolter bon nombre de soutiens : près de 10 000 retweets enregistrés en l'espace de quelques jours. A voir si l'écho médiatique de cette affaire poussera Apple à revoir sa position.
Modifié le 14/09/2018 à 14h40
scroll top