Guide d'achat : monter son propre home studio

Par
Le 09 mai 2018
 0
Plus avantageux (et peut-être plus gratifiant) que le recours aux studios professionnels, le home studio semble avoir définitivement conquis les musiciens désireux de créer et d'enregistrer leur musique tout en s'affranchissant des contraintes inhérentes aux studios plus traditionnels.

Si cette alternative offre plusieurs avantages, la totale liberté et la suppression de la question du temps - les tarifs des studios professionnels étant horaires ou journaliers, gare à la facture ! - sont certainement les plus intéressants.

homestudio


Mais la liberté a un prix, et le home studio présente également certaines limites. De l'acoustique de la pièce choisie pour votre installation à la difficulté d'enregistrer certains instruments en passant par l'absence d'un ingénieur du son qualifié : se lancer dans l'aventure home studio accorde d'évidents avantages, mais implique quelques inconvénients. Rien d'insurmontable, à condition de bien déterminer ses besoins et d'investir dans un matériel de qualité, sans pour autant être hors de prix. Clubic vous aide à faire le point.

Quelle configuration pour quels besoins ?


Comme pour bon nombre de pratiques, il convient d'estimer ses besoins réels avant de se lancer dans l'achat de son équipement. Le terme « home studio » étant plutôt vague, il est primordial de déterminer la finalité de votre démarche : un chanteur ou un musicien solo n'ont en effet pas les mêmes besoins qu'un groupe. De là découle le choix de la configuration de votre future installation, et donc le choix du matériel à acquérir.

Quoi qu'il en soit, ne sous-estimez jamais vos besoins mais ne voyez pas trop grand non plus ! Après le temps des choix vient celui des réalités auxquelles vous devrez faire face. Plusieurs facteurs vous pousseront à vous adapter, qu'il s'agisse de votre budget ou du lieu dans lequel vous souhaitez monter votre home studio. Ce dernier point est en effet crucial.

Où s'installer ?


Avant de parler d'équipement, parlons donc de l'endroit dans lequel vous allez composer et jouer votre musique. Si l'acoustique des pièces dédiées aux home studios est souvent loin d'être optimale comparée à celle des studios professionnels qui eux, bénéficient d'un traitement adapté, il existe toutefois quelques petits aménagements qui vous permettront de travailler plus efficacement tout en bénéficiant du meilleur rendu sonore possible.

homestudio


Premièrement, optez pour la pièce de votre domicile qui est, selon vous, la mieux isolée. Il est en effet préférable de choisir une pièce dans laquelle les bruits n'entrent et ne sortent que difficilement, tant pour votre tranquillité que pour celle de vos voisins. L'installation et la gestion de vos enceintes et de vos instruments - et donc du volume sonore - sont également des points très importants. Il convient de limiter au maximum les contacts avec le sol, en utilisant des pieds, des stands ou en ayant recours à des tapis d'isolation afin d'éviter une propagation intempestive des ondes sonores.

De même, gardez-vous de placer vos enceintes trop près d'un mur ou directement sur une surface qui risquerait de générer une résonance indésirable. Il existe pour cela des pieds ou pads pour enceintes qui joueront leur rôle à merveille. En bref, aménagez votre home studio comme bon vous semble, mais gardez toujours cette idée en tête : le but est d'obtenir un environnement dans lequel le son sera le plus neutre possible.

Le tronc commun : le matériel de base


Nous l'avons dit, les besoins diffèrent entre chanteurs, musiciens, beatmakers, groupes ou artistes solo... Mais peu importe la catégorie dans laquelle vous vous situez, vous devrez partir sur une configuration commune à tout « home studiste » digne de ce nom. Cette configuration minimum repose sur six éléments essentiels, voire obligatoires :
  • Un ordinateur,
  • une interface audio,
  • un système d'écoute (enceintes de monitoring et casque),
  • un DAW (logiciel de création musicale),
  • un contrôleur externe (clavier maître, contrôleur à pads...),
  • un micro.

Bien entendu, libre à vous de compléter cette liste selon votre pratique ou votre style musical.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top