Deezer vs Spotify : qui propose la meilleure qualité ?

Antoine Roche, Aurélien Audy
28 septembre 2012 à 16h00
0

Conclusion

S'il est un constat clair à faire suite à nos différents tests, c'est qu'au niveau de la qualité audio Spotify fait mieux que Deezer sur toute la ligne. C'est sur desktop en version gratuite que l'écart est le plus flagrant. Avec un débit fixe de 128 kbit/s en MP3, Deezer propose un rendu moyen, là où Spotify diffuse un son bien plus honorable, fort d'un débit variable d'environ 160 kbit/s en Ogg Vorbis. En HQ, même si Deezer s'en sort bien mieux et fait presque jeu égal avec Spotify par moment, ce dernier reste néanmoins toujours au-dessus. Non seulement leurs encodages à 320 kbit/s n'utilisent pas le même codec (le Ogg Vorbis prouve sa supériorité face au MP3), mais de nombreux morceaux sur Deezer semblent ne pas atteindre cette qualité maximum et n'être souvent qu'en 256 kbit/s...

05429147-photo-deezer-vs-spotify.jpg


Cette constatation est claire sur les graphiques mais doit être pondérée dans la pratique. En écoutant Deezer dans sa version gratuite, des faiblesses sont décelables, essentiellement sur des détails dans certains morceaux (mais pas tous). La sonorité de Spotify apparaît alors plus incisive, précise et moins voilée que celle de Deezer. Mais en version payante, les deux services diffusent des flux très similaires à l'oreille. Seule une personne attentive avec du matériel audio performant fera peut-être une différence, principalement sur le haut du spectre.

00FA000005431921-photo-benjamin-auriel.jpg
Nous avons demandé son avis à un expert, Benjamin Auriel, ingénieur son pour la société de production Bellagio Publicité. Il nous a répondu que l'important en restitution sonore, c'était d'être fidèle à l'original. Plus ou moins de grave n'est pas forcément synonyme de qualité (NDR : en réponse à notre question sur les variations du bas du spectre pour l'oeuvre de Mozart entre les différentes qualité d'encodage de Deezer et Spotify) : si on renforce les graves, on dégrade le mix. Si on enlève des graves on dégrade le mix ! Sur les enjeux des fréquences conservées chez Spotify et tronquées chez Deezer, Benjamin Auriel ajoute que passés 18 ans, à cause de l'environnement bruyant de tous les jours, l'audition commence à perdre dans les aigus. La limite supérieure audible arrivant rapidement à 16 kHz si on ne prend pas soin de ses oreilles. Il précise au passage qu'en radio, il n'y a plus rien au-delà de 15 kHz pour des raisons techniques. A l'opposé du spectre, il rappelle que la perception auditive reste faible en dessous de 50 Hz et plus encore à 20 Hz. A ce niveau de fréquences, on les ressent plus physiquement qu'on ne les entend (typiquement avec une sono de concert portant les 20 Hz sous forme de vibrations qui inondent le corps tout entier). Le parti-pris technique de Deezer n'est donc pas si grave dans la pratique, même si à choisir entre les deux approches, celle de Spotify doit théoriquement offrir davantage de précision.

01C2000005401529-photo-deezer-vs-spotify.jpg


0118000005401535-photo-deezer-vs-spotify-iphone-et-galaxy.jpg
Sur mobile le constat est identique voire accentué. Spotify dispose de trois niveaux de compression différents, tous supérieurs en qualité au seul proposé par Deezer. De plus, la version iOS de Deezer souffre clairement d'un défaut de fonctionnement : elle délivre un son en streaming tout simplement mauvais, alors que l'application Deezer sur Android donne elle satisfaction. Interrogée sur le sujet, la plateforme n'a pas avancé d'explication concernant ce souci, nous attendons toujours une réponse... Pour un utilisateur d'iPhone qui lorgnerait sur une offre premium, c'est indiscutablement Spotify qu'il faut choisir ! Deezer ne peut même pas jouer sur l'argument de la plus faible consommation de données, puisque la qualité normale de Spotify est meilleure à un débit inférieur... Il aurait fallu pouvoir tomber sur des titres en HE-AAC v2 à 64 kbit/s, un encodage équivalant à du MP3 entre 128 kbit/s et 320 kbit/s, mais la chose ne s'est jamais produite avec aucun des 10 morceaux de test.



Avec un catalogue équivalent, des services assez ressemblants et une qualité audio inférieure, que reste-t-il à Deezer pour contrer Spotify ? Nous retenons deux choses. Tout d'abord, la possibilité de pouvoir uploader ses propres MP3 sur les serveurs de Deezer afin de pouvoir les écouter n'importe où est très appréciable et Spotify ne permet pas cela. Ca permet notamment de compléter le catalogue de Deezer avec des titres très spécifiques. Enfin et surtout, le fait que Deezer sur ordinateur se présente sous la forme d'une interface Web et non d'un logiciel est un énorme avantage. En soirée chez des amis, on sera plus facilement tenté d'ouvrir un onglet Deezer que d'installer Spotify par exemple. Et avec le module de mixage de Deezer, la plateforme française se montre encore plus appropriée. Mais pour combien de temps encore ? En effet, Spotify travaillerait à une interface web et si cela se confirme, Deezer perdra un de ses principaux arguments en sa faveur...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Un démantèlement des GAFA ?
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top