Deezer vs Spotify : qui propose la meilleure qualité ?

Par Antoine Roche, Aurélien Audy
le 28 septembre 2012 à 16h00
0

Versus sur desktop - Les versions gratuites


Nous avons donc commencé par comparer Deezer et Spotify dans leur version gratuite sur desktop. Pas de HQ ici. Si déjà à l'oreille (au casque comme avec les enceintes) un premier constat semble se dégager, celui-ci ne fait plus aucun doute une fois nos tests et graphiques réalisés. Pour rappel, Deezer propose du MP3 fixe à 128 kbit/s et Spotify du Ogg Vorbis variable à ~160 kbit/s.

0280000005401589-photo-saul-deezer-vs-spotify-desk-free.jpg
Saul Williams - Grippo

Si Deezer et Spotify sont strictement identiques jusqu'à environ 16 kHz, la plateforme française (en violet) s'écroule à partir de cette valeur tandis que Spotify (en jaune) attend de passer les 20 kHz pour tomber à son tour. Malgré un léger sursaut de Deezer entre 16 et 20 kHz qui permet aux deux courbes de se rejoindre après 20 kHz, c'est bien Spotify qui s'en sort le mieux. La différence se perçoit sur les coups de charley, moins nets sur Deezer, qui rythment tout le morceau.

0280000005401577-photo-radiohead-deezer-vs-spotify-desk-free.jpg
Radiohead - Idioteque

Même constat qu'avec la piste précédente, à la seule différence que dans les fréquences les plus hautes, Deezer chute de manière moins vertigineuse que Spotify. Mais nous sommes là au-delà de 20 kHz, une fréquence tellement haute que seule une oreille en très bon état avec un système sonore réellement performant pourrait faire la différence. Notez ici que la version de Deezer présente des défauts d'encodage, révélant des vibrations sonores étranges par moment.

0280000005401565-photo-perfect-deezer-vs-spotify-desk-free.jpg
A Perfect Circle - The Package

La prestation est similaire : Deezer chute bien avant Spotify. Par ailleurs, l'encodage de Deezer souffre d'artéfacts suspects (comme pour le morceaux de Radiohead), donnant l'impression qu'un élément vibre à chaque impact de basse. Un défaut gênant, bien entendu absent du mix original et de la version de Spotify.

0280000005401553-photo-michael-jackson-deezer-vs-spotify-desk-free.jpg
Michael Jackson - Black or White

Côté allure de courbe, ce morceau ne fait pas exception puisque Spotify ne chute qu'après les 20 kHz alors que Deezer tombe bien avant (environ 16,5 kHz). En revanche, en matière de hauteur la courbe de Deezer révèle un niveau d'enregistrement nettement supérieur. Et ça s'entend très distinctement dans la pratique, le volume sur Deezer étant plus élevé pour ce morceau. Mais c'est une exception, puisque le reste du temps, les courbes se chevauchent, indiquant des niveaux de volume similaires pour les deux plateformes. Un écart lié à l'ajout de loudness sur le master de Deezer ?

0280000005401541-photo-mars-volta-deezer-vs-spotify-desk-free.jpg
The Mars Volta - Plant a nail in the navel stream

Ici encore, Spotify et Deezer font jeu égal jusqu'à 15,8 kHz, valeur à laquelle Deezer décroche tandis que Spotify se maintient.

0280000005401521-photo-bjork-deezer-vs-spotify-desk-free.jpg
Bjork - Pleasure is all mine

Toujours pas d'exception, Spotify est meilleur que Deezer en version gratuite, malgré un léger sursaut de Deezer vers 20 kHz.

0280000005401507-photo-ben-deezer-vs-spotify-desk-free.jpg
Ben and the Platano Group - Culzean

Malgré une jonction en fin de parcours, Spotify fait mieux que Deezer puisque sa courbe tombe plus tard et moins brutalement.

0280000005403019-photo-mozart-deezer-vs-spotify-desk-free.jpg
Mozart - Ouverture des noces de Figaro

Deezer affiche un niveau de graves plus consistant que Spotify entre 20 Hz et 50 Hz, des fréquences peu audibles sauf à fort volume avec un système son musclé (essentiellement du domaine de la vibration). La courbe de Deezer plonge encore une fois vers 16,3 kHz tandis que celle de Spotify s'atténue de manière plus progressive. Finalement les deux se rejoignent après les 20 kHz.

0280000005403033-photo-stuck-deezer-vs-spotify-desk-free.jpg
Stuck in the Sound - Brother

Toujours la même tendance, Deezer décline avant Spotify dans les hautes fréquences.

0280000005403045-photo-wax-tailor-deezer-vs-spotify-desk-free.jpg
Wax Tailor - Only Once

La coupe effectuée par Deezer est propre et toujours au même endroit, alors que Spotify va plus loin dans les fréquences, laissant plus de définition dans les aigus.

Conclusion


Tous nos tests l'ont prouvé, en version gratuite Spotify fait mieux que Deezer, à chaque fois dans les hautes fréquences. Si les courbes sont identiques jusqu'à environ 16,5 kHz, Deezer coupe net à cette valeur tandis que Spotify attend de passer les 20 kHz avant de décliner. La différence est perceptible à l'oreille, avec un peu de concentration : elle se traduit par une perte de définition dans les aigus du côté de Deezer, notamment sur tout ce qui est cymbales, charley et autres sons métalliques. On perçoit également davantage d'instabilité sur le souffle de fond, oscillant parfois sur Deezer (avec des vieux enregistrement comme ceux de Ben & the Platano Group) alors qu'il reste constant sur Spotify. La courbe de Deezer tend parfois à remonter légèrement en fin de spectre, après les 20 kHz, afin de rattraper celle de Spotify, mais le phénomène se déroule à des volumes tellement faibles et sur des fréquences tellement hautes que ce retour n'est pas audible et n'impacte donc pas le résultat.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés :
Streaming musique
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

Netflix teste le lecteur vidéo flottant... pour ne jamais perdre votre série des yeux
Intel baisserait bientôt les prix de ses processeurs de 15% en réponse au Ryzen 3000 de AMD
Steam ajoute un tag « LGBTQ+ » et ouvre un hub dédié à ces contenus
Le module photo du Galaxy Note 10 aurait une ouverture variable
Phil Spencer l'assure : Microsoft n'a pas présenté tous ses gros jeux durant l'E3
Alors que Google abandonne ce marché, Huawei présente deux nouvelles tablettes sous Android
La mémoire informatique universelle pourrait révolutionner la consommation des data centers
Google Duo permet désormais de partager des photos dans ses messages
Le Bitcoin continue sa course folle et dépasse les 10 000$
scroll top