Le streaming a représenté 80% des revenus de l'industrie musicale en 2019

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
26 février 2020 à 12h22
0
Spotify
© Ascannio / Shutterstock

Signe du changement complet de paradigme observé ces dernières années au sein de l'industrie musicale, la musique en streaming représentait, en 2019, 80 % des revenus totaux du secteur. Une révolution, progressive, mais désormais presque complète, portée sans surprise par les ténors du dématérialisé : Spotify, Apple ou encore Amazon.

Mieux, d'après un rapport publié par le Wall Street Journal, la présence des trois leaders de la musique en streaming aurait participé à la croissance de 13 % des ventes globales de musique en 2019, pour un bilan de 11,1 milliards de dollars sur un an, soit le plus élevé qui ait été atteint en plus d'une décennie selon le quotidien new-yorkais.


Une croissance en continue sur quatre ans

Le streaming musical en lui-même représentait 80 % des revenus de l'industrie en 2019 pour pas moins de 8,8 milliards de dollars de recettes. Un chiffre notable, mais aussi une croissance en continue sur les quatre dernières années d'affilée, relate Pymnts, qui pointe par ailleurs la hausse du nombre d'abonnés aux services de musique en streaming.

Les revenus liés aux abonnements ont ainsi augmenté de 25 % en 2019, pour atteindre le seuil des 6,8 milliards de dollars, tandis que le nombre d'abonnés aux différentes plateformes de streaming augmentait de plus d'un million chaque mois au cours de l'année dernière.


Les offres gratuites de YouTube et Spotify (très) rémunératrices

Autres chiffres marquants du tour d'horizon 2019 du WSJ sur le marché de la musique, ceux relatifs aux offres gratuites de YouTube et Spotify. On apprend notamment que ces offres ont vu leurs revenus augmenter de 20 % pour atteindre 908 millions de dollars. Sur le sol américain, ce sont ainsi près de 1,5 trillion de morceaux qui ont été streamés gratuitement en 2019.

En dépit de ces résultats encourageants, l'industrie musicale reste bien en deçà de ses résultats spectaculaires de 1999. Alors en plein boom du CD, le secteur avait engrangé 14,6 milliards de dollars sur l'année.

Les vinyles continuent de séduire

Dans l'ombre des abonnements aux services de streaming, les ventes de vinyles continuent de s'affermir, avec une hausse de 19 % en 2019. De quoi compenser le déclin de 12 % des ventes de CD sur la même période, et amortir la baisse de 1 % enregistrée sur tous les supports physiques confondus.

À noter enfin la dégringolade prévisible des ventes de morceaux dématérialisés, en chute libre de 18 % pour « seulement » 856 millions de dollars de revenus générés en 2019.

Source : PYMNTS
Modifié le 26/02/2020 à 12h23
2
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
Coronavirus : le traçage numérique
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Folding@home dépasse l'ExaFLOP pour lutter contre le Coronavirus
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
ESET commercialise un antivirus dédié aux terminaux Linux
Covid-19 : Dyson (aussi) va produire des respirateurs durant la crise
scroll top