Le streaming musical continue de gagner du terrain au premier semestre

Alexandre Boero Contributeur
29 juillet 2019 à 18h31
0
streaming-musical.png
© Pixabay

Le marché français de la musique a grossi durant la première partie de l'année, avec une croissance importante du numérique et une baisse des ventes physiques.

C'était déjà une tendance en 2018. Comme nous vous l'indiquions ici-même il y a quelques mois, le streaming musical se révèle être un peu le sauveur de l'industrie musicale, contrairement aux idées reçues des détracteurs du numérique. Au premier semestre 2019, le marché français de la musique a généré un chiffre d'affaires de 277 millions d'euros, en progression de 12,7 % par rapport au premier semestre 2018.

Le numérique musical creuse encore l'écart sur les ventes physiques


Avec 188,9 millions d'euros sur les six premiers mois de l'année, le numérique, qui affiche une croissance de 23 %, réalise désormais plus de deux tiers des ventes de l'industrie musicale, comme l'indique le bilan du Syndicat national de l'édition phonographique (SNEP). Sur cette part, le streaming musical représente 175,3 millions d'euros, soit 93 % des revenus numériques (contre 89 % au premier semestre dernier).

La courbe du numérique s'éloigne de plus en plus de celle du physique. Avec 88,2 millions d'euros, les ventes physiques représentent encore près d'un tiers du chiffre d'affaires de la musique en France grâce à ses 4 000 points de vente. Mais on note tout de même une légère baisse (-4 %) des revenus issus de ce marché.


Structure des ventes musique S12019.png
© SNEP

Les abonnements streaming audio, première source de revenus du marché de la musique


Si la part des ventes numériques au sein de l'industrie musicale française progresse, c'est parce qu'on assiste au sein même du numérique à une évolution des usages. Au premier semestre, le streaming audio par abonnements est passé de 110,5 millions d'euros en 2018 à 138,1 millions d'euros, soit une progression de 25 %. Les téléchargements internet (11 millions d'euros, à -22 %) et mobile (2,5 millions d'euros, à -15 %) ne cessent de reculer. La publicité continue logiquement de progresser, avec quelque 18,2 millions d'euros de revenus en 2019, contre 11,7 millions en 2018.

« Les abonnements streaming audio sont désormais la source majeure de la création de valeur de notre marché. Pour autant, la France compte encore moins de 6 millions d'abonnés et la marge de progression reste considérable pour transformer ce début de croissance retrouvée en un modèle pérenne », estime justement Alexandre Lasch, Directeur général du SNEP.

En France, essentiellement quatre plateformes audio se partagent les revenus issus du streaming musical. À la première place, on retrouve la plateforme française Deezer (avec 37,5 % des revenus), suivie de Spotify (25,2 %), Apple (13,4 %) et Napster (7,1 %).

Source : SNEP
1 réponses
2 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top