Musique : le streaming a généré la moitié des revenus de l'industrie dans le monde en 2018

Alexandre Boero Contributeur
03 avril 2019 à 17h39
0
spotify.png

L'industrie musicale profite du streaming pour enregistrer une forte hausse de ses revenus dans le monde en 2018, bien loin des doutes et des craintes des dernières années.

Le dernier rapport publié par la Fédération internationale de l'industrie phonographique (IFPI) indique que les ventes de musique ont progressé de 9,7 % dans le monde en 2018. L'industrie gagne ainsi du terrain pour la quatrième année consécutive, avec des revenus totaux qui ont atteint 19,1 milliards de dollars l'an dernier, contre 17,4 milliards en 2017.

Le streaming, une folle progression en si peu de temps


Dans le détail, le streaming, qui était annoncé il y a quelques années comme étant le destructeur et le bourreau de la musique, s'érige en sauveur. Si la croissance générale des revenus de l'industrie frôle les 10 %, celle du streaming musical, abonnement et publicité compris, a bondi de 32,9 % au niveau planétaire, pour atteindre 8,9 milliards de dollars de chiffre d'affaires, contre 6,7 milliards en 2017.

En 2012, les revenus musicaux issus du streaming ne pesaient qu'un petit milliard de dollars. Aujourd'hui, ils pèsent pour près de la moitié (46,8 %) des revenus musicaux et ne devraient plus tarder à franchir la barre des 50 %.

Vous devez vous en douter... comme pour les jeux vidéo, ce sont les ventes physiques qui trinquent, en baisse constante sur les deux dernières décennies. Alors qu'en 2001, les ventes physiques atteignaient 23,3 milliards de dollars sur le marché, elles sont tombées à 4,7 milliards de dollars en 2018, passant pour la première fois sous la barre des 5 milliards. L'an dernier, les revenus physiques ont ainsi reculé de 10,1 % par rapport à 2017, tout comme ceux du téléchargement, en baisse pour la sixième année consécutive à 2,3 milliards de dollars (-21,2 % sur un an).

L'Amérique dépense, l'Europe ne bascule pas encore dans la folie du streaming


Au niveau des marchés, les USA restent la première nation consommatrice de musique, devant le Japon, la Grande-Bretagne, l'Allemagne et la France. D'un point de vue plus global, l'Amérique latine a vu ses ventes progresser de 16,8 %, devançant l'Amérique du Nord (+14 %). L'Europe, elle, n'a pas encore complètement basculé dans l'ère du streaming, avec une infime hausse des revenus pour l'industrie (+0,1 %).

Si le fossé entre le streaming et le physique se creuse, un autre phénomène, lui, ne disparaît pas : il s'agit du piratage. « Cela représente 120 millions d'utilisateurs uniques par mois », a tenu à souligner Frances Moore, la patronne de l'IFPI, comme pour rappeler que la musique n'était pas encore soignée de tous ses maux.

2 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Salto, la réponse des chaînes TV françaises à Molotov et Netflix sera lancée début 2020
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top