Le streaming audio a représenté la première source de chiffre d'affaires français en 2018

Matthieu Legouge Contributeur
15 mars 2019 à 15h05
0
Création musique ordinateur

Le bilan 2018 du marché de la musique vient de tomber. Sans surprise on y apprend que les supports physiques sont de moins en moins plébiscités par les acheteurs, mais surtout que c'est le streaming audio qui a représenté la première source de chiffre d'affaires en France l'an passé. Une tendance qui devrait logiquement continuer son bonhomme de chemin.

Une première pour le numérique

Les chiffres 2018 du marché de la musique enregistrée sont tombés et ils sont plutôt positifs pour ce secteur pourtant en pleine dégringolade depuis les années 2000. Ainsi, en France, ce secteur vient de franchir un nouveau cap puisque c'est simplement la première fois que le chiffre d'affaires généré par le numérique dépasse celui des ventes physiques en devenant par la même occasion la première source de chiffre d'affaires du secteur en s'accaparant 57 % de ce juteux marché.

La popularité croissante des services de streaming audio comme Spotify et Deezer change le paysage musical français, mais aussi la façon dont nous consommons la musique. Le bilan 2018 (.pdf), présenté par le Syndicat National de l'édition Phonographique (SNEP), nous dévoile en effet que les revenus générés par les abonnements à ses plateformes arrivent en pôle position des sources de chiffres d'affaires avec 41 % des ventes contre 8 % il y a de ça seulement 5 ans ! L'écoute gratuite sur les plateformes n'est quant à elle pas dépourvue d'intérêt puisqu'elle représente tout de même 10 % de ce chiffre d'affaires.

03-2019-Graphique-CP-Bilan-2018.png
© SNEP

Un marché physique qui reste dynamique

Malgré tout, le marché physique reste tout de même dynamique comparé à d'autres pays, notamment grâce à l'engouement du public pour le vinyle, véritable objet de collection aussi bien destiné aux audiophiles qu'aux amateurs de belles choses. On apprend donc par ce bilan que les ventes de vinyle ont été multipliées par cinq en cinq ans ! Le CD et le vinyle ont donc permis de générer 256 millions d'euros en France en 2018, alors que le numérique a raflé plus de la moitié du marché en générant 335 millions d'euros, soit 23 % de plus qu'en 2017.

Globalement, le marché a donc connu une croissance de 1.8 % en 2018 dans l'hexagone, un chiffre modeste, mais qui confirme la tendance initiée depuis quelques années dans le monde entier. Rappelons tout de même que ces chiffres restent plus de 40 % inférieurs à ce qu'il était il y a 15 ans !
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top