Baboom : Kim Dotcom concrétise Megabox avec un pré-lancement

20 janvier 2014 à 18h07
0
Deux ans après l'assaut donné sur sa propriété et un an après le lancement du nouveau Mega, Kim Dotcom a dévoilé ce matin Baboom, son service de musique en ligne tant attendu.

« Baboom », c'est finalement le nom du futur service de musique de Kim Dotcom, initialement connu sous l'appellation Megabox. Ce dernier est en développement depuis la sortie de prison du charismatique fondateur de Megaupload, et a changé plusieurs fois de promesse.

Chanteur à ses heures, Kim Schmitz profité de la sortie de son album dance « Good Times » pour effectuer le pré-lancement de Baboom.

07094756-photo-logo-baboom.jpg

Un service à mi-chemin entre

Faute de communiqué de presse, on n'a pour l'heure qu'une seule page opérationnelle pour se faire une idée. Kim Dotcom présente le service comme un croisement entre Spotify et iTunes, c'est-à-dire entre un service de musique à la demande et une boutique en ligne, à première vue il nous semble encore plus inspiré de Myspace ou de Bandcamp.

Baboom semble effectivement s'articuler autour de pages artistes, avec un flux d'activité et une liste de lecture en premier lieu, ainsi qu'une discographie, une vidéographie et une galerie de photos dans d'autres onglets. Les artistes pourront offrir ou vendre leur musique. Le modèle économique et la répartition des revenus sont encore inconnus, mais on sait que Megabox était supposé « libérer les artistes des maisons de disque ».

La barre latérale permettra d'accéder à un moteur de recherche, à une bibliothèque et à un jukebox, sans qu'on sache ce qui distinguera ces deux sections, ainsi qu'à un flux d'activité qui laisse penser que des fonctions sociales ou de recommandations seront proposées, comme sur les services de musique à la demande en vogue.

01E0000007094760-photo-baboom.jpg

Reste à constituer un catalogue...

Reste à savoir comment Baboom se distinguera des autres plateformes pour attirer des artistes autoproduits, puisqu'il n'aura de toute évidence le soutien d'aucune maison de disque. C'est là la principale inconnue. Premier élément de réponse : le service invite déjà les artistes à se manifester pour obtenir leurs pages.

Quoi qu'il en soit d'après un communiqué de presse qui n'a pas encore été diffusé mais qui a néanmoins été transmis au site Internet Ars Technica, le site sera lancé officiellement fin 2014. D'ici là vous pourrez écouter et réécouter « Good Times », le nouvel album dance de Kim Dotcom, qui fait l'objet d'une campagne publicitaire de grande envergure en Nouvelle Zélande.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
scroll top