Blu-ray Pure Audio : le nouveau support musical "audiophile" d'Universal

14 mai 2013 à 13h50
0
Universal Music France a présenté ce matin le Blu-ray Pure Audio, un nouveau support musical destiné aux mélomanes audiophiles qui promet de combiner le meilleur du vinyle et du CD.

0190000005967550-photo-logo-high-fidelity-blu-ray-pure-audio.jpg


Contexte favorable

Pascal Nègre a annoncé ce matin le lancement du Blu-ray Pure Audio, qui sera expérimenté en premier en France. Alors que la musique dématérialisée est en forte croissance, l'emblématique président d'Universal Music France a commencé par expliquer en quoi le contexte est favorable au lancement d'un nouveau support.

« L'avènement du numérique (aurait) donné la primeur au pratique sur le qualitatif depuis dix ans », pourtant les ventes de vinyles ont sensiblement augmenté entre 2011 et 2012 (de près de 20%), en particulier auprès des jeunes, tout comme celles de casques.

Effet de mode ? La maison de disques y voit plutôt un regain d'intérêt pour un son de qualité.

Les platines Blu-ray déjà compatibles

Universal Music France a indiqué avoir travaillé « deux ans » sur ce support. Le « Blu-ray Pure Audio » n'est en réalité qu'un Blu-ray sur lequel on ne stocke que de la musique, en exploitant les codecs lossless existant : le PCM, le DTS-HD Master Audio et/ou le Dolby TrueHD, qui ont plus ou moins 10 ans. Le son est encodé sans perte en 96 kHz sur 24 bits, à comparer aux 44,1 kHz et 16 bits du CD audio.

Le principal avantage de ce nouveau support par rapport au SACD, dont il se présente comme le digne successeur, c'est qu'il ne requiert pas de nouveau matériel. Or un tiers des foyers sont équipés d'un lecteur Blu-ray, au travers de leur PlayStation 3, de leur Freebox Player, de leur Box by Numericable ou d'un lecteur dédié. Les Blu-ray étant « incopiables », chaque disque inclut un code de téléchargement pour l'album en MP3 ou en FLAC 44,1 kHz/16 bits, mais pas en FLAC 96 kHz/24 bits.

Mais c'est aussi son principal inconvénient. Un échantillonnage à 96 kHz sur 24 bits permet certes d'augmenter sensiblement la dynamique par rapport aux 44,1 kHz et 16 bits d'un CD ou d'un MP3, mais c'est toujours un format échantillonné, contrairement au SACD dont la technologie Direct Stream Digital (DSD) s'approche nettement plus du signal analogique (continu) d'un vinyle.

0000014005967554-photo-blu-ray-pure-audio.jpg
0000014005967552-photo-blu-ray-pure-audio.jpg

À l'écoute

Universal Music France proposait ce matin une écoute comparative. À l'écoute la différence entre les pistes Blu-ray Pure Audio et les mêmes sur CD était flagrante. Interrogé par nos soins, Pascal Nègre et ses collaborateurs nous ont assuré qu'il n'y avait pas de mastering spécifique plus flatteur. Mais le dossier de presse parle de la « réalisation d'un mastering Haute Définition adapté spécifiquement au Blu-ray ».

Un échantillonnage supérieur n'est pas supposé révéler des instruments ou des sons, comme l'a affirmé un démonstrateur d'Universal, il devrait seulement permettre de mieux les entendre.

Or nous n'avons jamais constaté de tel écart entre un FLAC 96 kHz/24 bits tel que ceux proposés par Qobuz et un FLAC 44,1 kHz/16 bits. Peut-être les sources diffèrent-elles ? Il ne fait aucun doute que la boutique en ligne de fichiers Studio Masters ne manquera pas de réagir au lancement du Blu-ray Pure Audio.


Quoi qu'il en soit, trente six Blu-ray Pure Audio sont disponibles pour le lancement. Ils sont vendus à partir de 20 euros.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top