Yasound : créez votre radio sociale en une minute

20 mars 2012 à 09h07
0
Nouveau service de musique en ligne, « Yasound » n'est pas un énième service de musique à la demande concurrent de Deezer ou Spotify. Lancé aujourd'hui en France, il permet au premier venu de créer une radio « en moins d'une minute » et se présente comme un « réseau social audio ».

0190000005038858-photo-logo-yasound.jpg

Il faut dire que son cofondateur Jean-Marc Plueger, plus connu pour avoir fondé feu Jiwa, a déjà donné. Il lance cette fois un service inédit, sans équivalent sur le marché, reposant sur le concept à la fois plus simple et moins couteux de la radio.

S'en tenant à la législation des radios, Yasound permet donc de créer un flux linéaire, que tous les auditeurs entendent simultanément, sans pouvoir passer au morceau suivant comme c'est le cas avec les fonctions dites « radio » de Deezer ou Spotify.

Créer sa radio en une minute

Pour le lancement aujourd'hui, le service n'est disponible que sous la forme d'une application iOS (pas optimisée iPad). La part pourtant plus importante de possesseurs de smartphones Android en sera pour ses frais, puisque l'application ne leur sera proposée que « dans le courant de l'année », sans plus de précision. D'ici là, comme tout internaute, ils ne pourront qu'écouter les radios des autres au moyen d'une version basique en ligne.

L'application iOS permet quoi qu'il en soit de créer un compte, exclusivement au travers de Facebook Connect dans un souci d'extrême simplicité, puis de sélectionner l'une de ses listes de lecture de l'application Musique (anciennement iPod), mise en correspondance par les serveurs de Yasound à la manière d'iTunes Match puis diffusée aussitôt à 64 kbps.

Un algorithme, reposant sur la base de données Echo Nest, tente d'obtenir une programmation aléatoire mais harmonieuse, dont le tempo et la hauteur évoluent progressivement, tout en évitant qu'un même artiste soit joué trois fois de suite conformément à la législation. L'utilisateur n'a pour l'heure la main que sur la rotation, qu'il peut multiplier par quatre sur les morceaux de son choix.

Les amis Facebook de l'utilisateur peuvent dès lors écouter sa radio, après avoir créé leur compte à leur tour, commenter et « liker » la programmation, mais aussi et surtout acheter sur l'iTunes Store le morceau en cours de diffusion.

0000014005045316-photo-yasound.jpg

Quid des droits d'auteur ?

Le catalogue de Yasound s'en tient aux morceaux les plus courants, ce qui constitue au lancement « quelques centaines de milliers de titres », dont il transmet les audiences à la SCPP, à la SPPF et à la SACEM, qui se chargent de la répartition des droits d'auteur.

La SACEM prélève à ce titre 25 % du chiffre d'affaires de Yasound, pour elle-même et le compte des deux autres, ce qui est nettement inférieur aux 70 à 80 % que réclameraient selon Jean-Marc Plueger les maisons de disque aux service de musique à la demande.

Yasound recense les morceaux ne correspondant pas de ses utilisateurs, en vue d'enrichir son catalogue des plus demandés. Les utilisateurs peuvent aussi ajouter manuellement des morceaux à leur programmation, en les cherchant dans le catalogue de Yasound ou même en les lui transmettant. Ils deviendront accessibles à tous les utilisateurs, à moins qu'ils ne soient rendus privés.

L'utilisateur atteste qu'il détient tous les droits sur ces derniers, autrement dit qu'il en est le producteur, mais en pratique des titres commerciaux sont tolérés. Yasound opère une modération à posteriori, en apportant une vigilance toute particulière aux morceaux qui ne sont pas encore sortis et aux captations de concert.

Modèle freemium

Au lancement le service est entièrement gratuit et dépourvu de publicité. Pendant une première phase consistant à populariser le service et à acquérir des utilisateurs, les seuls revenus de Yasound proviendront des commissions perçues sur les ventes de morceaux sur l'iTunes Store.

Mais à terme, Yasound lancera des options payantes sur le modèle freemium. Au travers d'un achat In-App, les auditeurs pourront bénéficier d'une meilleure qualité de diffusion et les programmateurs d'habillages et/ou de top horaires thématiques ou de la possibilité d'animer leurs émissions. Un peu plus tard encore, le service ciblera également les marques.

Yasound repose sur ce média « très très personnel mais pas confidentiel » qu'est la musique, pour devenir rapidement populaire. Tout comme Instagram a rendu le fonction photo des smartphones connectée, Jean-Marc Plueger espère connaitre le même succès en faisant de même avec la musique.
  • Télécharger Yasound pour iOS
0000014005045312-photo-yasound.jpg
0000014005045314-photo-yasound.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top